Syndicat

Présentée par

S'abonner à l'émission

Un mot, un jour

jeudi 5 décembre 2019 à 8h55

Durée émission : 4 min

Un mot, un jour

Voilà un mot forcément d’actualité, dont personne n’ignore le sens contemporain, et dont le plus souvent on ne connaît pas l’histoire. Une histoire qui remonte à la Grèce Antique

ON IMAGINE QUE LE MOT GREC N’A PAS TOUT À FAIT LE MÊME SENS…

Non en effet, mais il faut d’abord avoir en tête la construction initiale du mot. En fait, comme pour tous les mots commençant par syn ou sym, on sait qu’il s’agit d’une racine grecque qui sert à marquer l’idée de réunion, comme dans la sympathie, au départ le fait de souffrir « avec » quelqu’un et donc d’entrer en similitude de sentiment. Ou encore avec le mot « symphonie », ces sons offerts tous « ensemble ».

Et donc dans le mot « syndicat » la première syllabe relève bien de l’idée d’une action commune. Si la première syllabe est aisée à déterminer, avec cette idée de communauté, pour les deux dernières syllabes, dicat, il faut en fait remonter à une racine indo-européenne, cette langue qui a précédé presque toutes les langues européennes et une partie des langues indiennes pour retrouver le mot deik, signifiant montrer. Tout à fait entre nous, c’est cette racine qu’on retrouve aussi dans un mot qui nous est cher, le dictionnaire.

Cette racine « deik » va donner en grec « diké », désignant la règle, le droit, la justice. Et c’est ainsi que se construisit sundikos, à l’origine des mots syndic, et syndicat, se traduisant donc par celui qui se situe « avec » quelqu’un, pour le respect de la « règle ». Mais à mieux y regarder le « sundikos » grec incarne le membre d’une commission chargée certes de défendre les lois établies, mais pour la « conservation » de la loi, par opposition à une possible évolution. En fait, c’est en latin médiéval, avec le « syndicus » devenant alors le représentant d’une ville, chargé de défendre les intérêts des habitants auprès du seigneur, ou les intérêts d’une communauté ecclésiastique dont il assurait la défense.

Et le sens actuel se ferait jour au XVIIIe siècle en tant qu’assemblée pour travailler à un projet notamment de constitution en 1793, mais c’est dès 1875 que naîtrait le mot syndicaliste et en 1894, syndicalisme. Mais quelles que soient ses opinions politiques il y a un syndicat que tout le monde apprécie et un autre à proscrire absolument.

Eh bien, commençons par celui à proscrire, le Syndicat du crime constitué en 1929 par Lucky Luciano. Et celui qu’on aime : le Syndicat d’initiative créé en 1990 qui rencontre l’estime de tous. Tiens, c’est bizarre, ce matin, il nous déconseille de prendre le train…
 

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h55

Jean Pruvost, lexicologue passionné et passionnant vous entraîne chaque matin dans l'histoire mouvementée d'un simple mot !  

Le présentateur

Jean Pruvost

Chroniqueur de langue à RCF depuis 2011, Jean  choisit chaque jour un mot de l’actualité, pour l’intense plaisir d’en partager la saveur, en ouvrant les dictionnaires de sa bibliothèque qui en compte dix mille… Explorer ensemble les mots, c’est construire des harmonies. Jean aime aussi marier les mots et les notes sur sa guitare.