"Tout ce que fait Napoléon c'est pour la France mais il cherche à se glorifier", selon Philippe Costamagna

Présentée par UA-169808

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

mardi 6 avril à 8h10

Durée émission : 12 min

"Tout ce que fait Napoléon c'est pour la France mais il cherche à se glorifier", selon Philippe Costamagna

© Wikimédia Commons - Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard par Jacques-Louis David (musée du château de Malmaison)

Le conservateur du musée Fesch à Ajaccio revient sur les goûts de Napoléon Bonaparte, sujet sur lequel il a publié un livre aux éditions Grasset.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Napoléon Bonaparte a profondément marqué l’histoire française. À l’occasion du bi-centenaire de sa mort, nous revenons sur ce qui l’a animé. Philippe Costamagna est directeur du palais Fesch, musée des Beaux-Arts d'Ajaccio et conservateur des musées de la ville. Il publie "Les goûts de Napoléon" aux éditions Grasset. 

Des goûts très variés

Parmi les goûts de Napoléon, il y avait... l’ameublement. "Napoléon devait s’installer dans des palais, et en premier lieu aux Tuileries. Il a demandé d’enlever les inscriptions révolutionnaires. Il demande des choses plus simples, beaucoup d’Acajou. Il répète l’ameublement d’un palais à l’autre", explique Philippe Costamagna. Mais l’empereur avait également une passion pour tous les auteurs grecs. 

Un autre marqueur de l’histoire de Napoléon est sa campagne d’Égypte, une expédition militaire de 1798 à 1801. "L'aura de cette campagne d’Égypte est incroyable en France. Il a compris qu’il pouvait s’en servir politiquement. Il envoie ses découvertes et à Paris il y a une mode de l’Egypte qui arrive", précise Philippe Costamagna. 

"Il cherche à se glorifier lui-même"

"Le grand but de Napoléon c’est de sauver la France et donc il veut relancer l’économie. Après 10 ans de révolution et de guerre, il veut relancer les manufactures et les ateliers des faubourgs", affirme Philippe Costamagna. "Tout ce qu’il fait, il le fait pour la France mais il cherche à se glorifier lui-même. Il écrit le mémorial de Sainte-Hélène pour sa légende", poursuit le spécialiste. 

"Bonaparte a voulu à tout prix sauver le pays. Il me fait penser à Emmanuel Macron. Quand il allait dans ses dérives égocentriques, il faisait penser à Donald Trump", sourit Philippe Costamagna. "Il a certainement été un homme providentiel pour la France. On ne peut pas renier totalement Napoléon. Il a fait la grandeur de la France", conclut-il. 

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Simon Marty reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Simon Marty

Simon Marty présente la Matinale RCF.