Transition écologique: pour Pierre de Charentenay, "Laudato Si est un texte de fond"

Présentée par PR-21148

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

vendredi 22 mai à 8h10

Durée émission : 12 min

Le Grand Invité

© P.RAZZO/CIRIC

Depuis samedi dernier, les chrétiens célèbrent les cinq ans de l'encyclique Laudato Si. Un texte qui a marqué le monde entier, dans un contexte de crise climatique.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Un texte fondamental sur la réflexion écologique

Pour Pierre de Charentenay, jésuite, auteur de "Face à la crise climatique" (éd. Chemins de dialogue), ce texte a marqué les esprits à plusieurs titres. "C'est la première fois que le pape a fait un texte fondamental sur la réflexion écologique, dans son ensemble. C'est un texte de fond. L'appart du pape François, dont le nom est lié à François d'Assise, est un apport de réflexion et d'expérience. Pour lui, tout est lié. C'est cela qui pose problème et qu'il faut travailler pour vivre la crise écologique, et sauvegarder la création" explique-t-il notamment.

Le coronavirus est un symptôme de la crise écologique globale. "C'est un symptôme. Il y avait une autoroute pour un virus qui démarre à un endroit, et qui se déplace dans le monde entier. Face à une crise comme celle-là, on voit les différentes sociétés faire corps pour se défendre face à ce virus. Le confinement en est un bon exemple. C'est tout à fait étonnant. On s'est rendu compte qu'il fallait faire corps contre un ennemi immédiat et dangereux" ajoute Pierre de Charentenay.
 

"Tout est lié"

Le grand ennemi pourrait être la mondialisation. "La mondialisation est capitale. Elle n'existait pas auparavant, sinon de manière marginale. Là, elle est généralisée, permanente, sur un critère : le critère du profit. On a une augmentation de cette mondialisation menée par des entreprises privées et où le bien commun ne peut pas être défendu. Le pape François a d'ailleurs des mots très durs face à cette mondialisation" lance le jésuite.

Parmi les propositions de Pierre de Charentenay, on note cette volonté de revenir au terrestre. "Ce n'est pas seulement la terre, la nature. C'est mettre sur un même pied l'ensemble de ce qui peut concerner la vie humaine, les relations avec la nature, les animaux, l'économie. C'est se retrouver sur ce qui relie les personnes à leur environnement direct. Le terrestre, c'est montrer que tout est lié" estime-t-il par ailleurs.
 

Un mystère dont chacun est l'acteur

"Les enjeux s'ajoutent les uns aux autres et deviennent immédiats. Cette question des inégalités doit être discutée en même temps que la question de la transition écologique. Il faut que tout soit discuté en même temps. C'est là la difficulté du projet. C'est un projet global que l'on ne peut pas mener en défendant son petit pré carré. La visée doit être plus globale" lance Pierre de Charentenay.

L'enjeu est donc d'agir, ne pas en rester au constat. Agir, pour les chrétiens, ce n'est pas l'occasion de laisser de côté la prière. "Il y a un rapport à la création qui est un rapport de contemplation. Cette contemplation nous met au coeur de la création, du créateur. Il y a une sorte de mystère donc chacun est l'acteur, et qui ne nous met pas en-dehors du monde" conclut-il.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Simon Marty reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Antoine Bellier

Journaliste à RCF depuis 2009, Antoine est passé par Le Mans et La Roche-sur-Yon, avant de rejoindre la rédaction nationale en septembre 2013. Curieux de l’actualité sous toutes ses formes, amateur de cinéma et de littérature, il lui arrive de passer du micro à la plume.