"Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd..." (Jn 6, 22-29)

S'abonner à l'émission

Prière du matin

lundi 16 avril à 5h45

Durée émission : 5 min

"Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd..."  (Jn 6, 22-29)

© alexandra_seinet

"Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle"

Méditation de l'évangile (Jn 6, 22-29) par le père François Lestang

Chant final: "Slava Edinorodnyi Sine" par le choeur orthodoxe SVETI IVAN RILSKY

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Jésus avait rassasié cinq mille hommes, et ses disciples l’avaient vu marcher sur la mer.
Le lendemain, la foule restée sur l’autre rive se rendit compte qu’il n’y avait eu là qu’une seule barque, et que Jésus n’y était pas monté avec ses disciples, qui étaient partis sans lui.
Cependant, d’autres barques, venant de Tibériade, étaient arrivées près de l’endroit où l’on avait mangé le pain après que le Seigneur eut rendu grâce.
Quand la foule vit que Jésus n’était pas là, ni ses disciples, les gens montèrent dans les barques et se dirigèrent vers Capharnaüm à la recherche de Jésus.
L’ayant trouvé sur l’autre rive, ils lui dirent : « Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? »
Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé de ces pains et que vous avez été rassasiés.
Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, lui que Dieu, le Père, a marqué de son sceau. »
Ils lui dirent alors : « Que devons-nous faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? »
Jésus leur répondit : « L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. »

Source : AELF
 

Méditation Père François Lestang

« Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ». Cette demande est au cœur de la prière que Jésus a enseignée à ses disciples, cette prière que nous pourrons dire dans quelques instants.
« Donne-nous ». Jésus nous tourne vers le Père, vers notre Père, comme celui qui est la vraie source du pain, au-delà de tous les intermédiaires humains. Non seulement ce Père du ciel nous donne le pain, mais il nous donne la vie, cette vie qu’il a voulue pour nous dès avant la fondation du monde, selon ce que nous apprend le merveilleux début de la lettre aux Ephésiens.
« Aujourd’hui ». Dieu n’attend pas pour se donner, et comme le disent les psaumes, il rassasie au quotidien les affamés de sa présence, de son esprit, de sa bonté. Cela peut paraître dur à croire, mais nous sommes nombreux à vérifier, jour après jour, que l’on peut demander à Dieu et recevoir de lui. En cela, qui vient à Jésus, qui croit en lui n’a plus faim, non pas qu’il n’aurait plus de désirs, mais parce que Dieu répond, aujourd’hui, et le comble de biens.
« Le pain de ce jour », ce n’est pas seulement le pain de chaque jour, l’aliment quotidien, mais c’est surtout le pain d’un jour différent, d’un jour nouveau, d’un jour sans déclin, d’un jour d’éternité. Le soin de Dieu ne s’arrête pas à ce que nous voyons, mais il nous conduit au-delà, vers une vie que nous osons appeler éternelle.
 
Prière : Seigneur Jésus, toi qui es le pain de la vie, donne-moi de te désirer, de te demander au Père et de te recevoir, aujourd’hui.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 05h45, 06h45, 07h45 et 08h45

Chaque matin l'Evangile du jour, commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.