Trois questions à Chantal Perrichon

Présentée par

S'abonner à l'émission

3 questions à

mardi 9 janvier à 6h41

Durée émission : 4 min

3 questions à

© Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière - BERTRAND GUAY AFP

Le gouvernement devrait annoncer le passage à une limitation de vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires. Une mesure censée limiter le nombre de morts sur les routes.

Il y a en France, sur les routes, 3 500 morts et 70 000 blessés, chaque année. Est-ce que la vitesse en est la principale responsable ?

Pour Chantal Perrichon, la présidente de la ligue contre la violence routière, "la vitesse est le premier facteur de déclenchement de l’accident et d’aggravation des blessures. Et lorsque l’on veut véritablement s’attaquer à l’insécurité routière, c’est le premier facteur qu’il faut combattre. Car c’est celui qui dans un court délai donnera des résultats".

Pourtant, deux Français sur trois jugent déjà cette mesure inefficace, estimant qu’elle servirait plutôt à remplir les caisses de l’Etat. Qu’en pensez-vous ?

"Il faut rappeler que lorsque de nouvelles mesures sont prises, il y a toujours des gens qui n’acceptent pas au nom de leur liberté individuelle, qu’une mesure soit prise. La Ligue s’est battue durant des années sur l’obligation d’attacher ses enfants dans un dispositif spécifique. Nous avons entendu les pires horreurs. La mise en place des radars automatiques en 2002, là encore nous avons entendu le pire y compris de ceux qui nous ont accusés de vouloir faire du fric lorsque nous avons demandé que ces radars soient mis sur les autoroutes. Dans les deux années qui ont suivi, nous avons vu une baisse des tués sur autoroutes de 200 personnes" ajoute Chantal Perrichon.

Est-ce qu’on pourrait imaginer d’appliquer cette mesure à d’autres axes routiers ?

"La priorité absolue c’est le passage de 90 à 80 km/h sur ces routes qui sont les plus dangereuses dans notre pays, car elles n’ont pas de séparateur central. Mais nous aimerions bien évidemment qu’il y a une baisse de 10 km/h sur l’ensemble du réseau et notamment sur les autoroutes. Cela permettrait encore de sauver des vies et il y aurait un bénéfice écologique" conclut-elle.

 

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 07h40

Tous les jours dans La Matinale RCF, un fait d'actualité mis en lumière et expliqué en trois questions.

Le présentateur

Florence Gault

Journaliste à RCF depuis 2005, Florence a d’abord travaillé à RCF Méditerranée, à Toulon pendant six ans, avant de rejoindre la rédaction nationale. Globe-trotter dans l’âme, elle aime partir à la rencontre de l’autre. Ce qu’elle préfère à la radio: jouer avec les sons pour vous raconter des tas d’histoires!