​Trottinette et chien qui parlent : un bijou de l’animation lettonne

Présentée par

La chronique Jeunesse

lundi 23 septembre à 8h52

Durée émission : 3 min

​Trottinette et chien qui parlent : un bijou de l’animation lettonne

Jacob et les chiens qui parlent sort le mercredi 9 octobre 2019. Ce film d’une heure dix, adapté du livre Dog town de Luize Pastore, un film d’animation destiné aux enfants dès 5 ou 6 ans.

Ce film d'animation est à la fois en 2 D et 3 D mais aussi en papier découpé. Il est solaire puisque les couleurs chaudes, le rouge, le jaune et l’orange domine les images et donne l’impression d’être en été. Et justement cela parle d’été, Jacob a sept ans, il vit dans le centre-ville de Riga avec son papa qui est architecte. Son papa lui annonce que pendant les vacances il va devoir passer une semaine chez son oncle Ange et sa cousine Mimi à Maskachka un quartier populaire de la capitale Lettonne. Jacob traine les pieds il a pas du tout envie d’aller chez son oncle bizarre qui est au chômage, n’arrête pas de se prendre pour un pirate et qui se promène tout le temps en caleçon en faisant chauffer de la soupe. Sa cousine Mimi lui montre son quartier peupler de gens un peu bizarre dont des collectionneurs de plaques d’égout, elle l’emmène aussi dans son lieu préféré sa cabane dans les arbres du parc.

Mais rapidement les camions et les bulldozers investissent le quartier, Victor Cash un promoteur immobilier veut détruire le parc pour construire un gratte-ciel. Mimi essaye de mobiliser les riverains mais ça ne marche pas vraiment.

Un jour qu’il est dans la rue, Jacob rencontre Boss, le chef d’une troupe de chien errant. Ce sont ces chiens qui vont l’aider à sauver Mimi quand elle se fait attraper en train de tagguer les affiches de publicité pour le nouveau gratte-ciel. Mimi et Jacob décide d’échanger les plans de Victor Cash contre ceux de Jacob qui remplace les gratte-ciels par des toboggans et des balançoires. Les deux cousins réussissent à convaincre le jeune Victor Cash Junior de ne pas détruire le parc pour préserver l’habitat naturel des chiens qui parlent. Mimi, Jacob et les chiens qui parlent sauvent l’identité de ce quartier étrange et cosmopolite.

Ce film d'animation n'est pas seulement une fable écologique mais un beau film sur la tolérance et la résistance. Ce dessin animé d’Edmuns Jansons est aussi une véritable ode au quartier de Maskachka qui a mauvaise réputation à Riga. Ce film aborde avec sensibilité et poésie la question de la gentrification et de l’évolution des villes.

Ce qui est également très marquant dans ce film c’est sa bande-son, la musique et les bruitages de ce film sont superbe, on dirait presque un personnage à part entière tout comme les décors.
J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce film tendre et poétique et je vous encourage vivement à ne pas ne rater lors de sa sortie en salle dans 15 jours.

Les dernières émissions

L'émission

Le présentateur

Noémie Marijon

Noémie Marijon est responsable de bibliothèque et doctorante en histoire médiévale (Université de Clermont Auvergne).