Trump incendiaire

Présentée par PR-23269

S'abonner à l'émission

L'édito de Patrice de Plunkett

lundi 21 septembre à 7h55

Durée émission : 3 min

Trump incendiaire

© DR

Actuellement en pleine campagne, Donald Trump maltraite le débat démocratique selon Patrice de Plunkett, jouant sur la "fracture émotionnelle" entre les camps républicains et démocrates.

La campagne présidentielle américaine fait réfléchir à ce que le débat démocratique est en train de devenir. Le marketing des émotions remplace le débat sur le bien commun. En marketing commercial, les émotions se déclinent selon les catégories de consommateurs… Alors, en politique, on se met à traiter l’électeur comme un consommateur : en jouant sur ses pulsions, même néfastes

Thèmes toxiques

C’est ce que fait Trump. Il veut rattraper son retard sur Biden en imposant des thèmes toxiques. Trois exemples :
Trump aggrave le problème des relations entre la police et les noirs, pour l’élargir en division entre citoyens blancs et noirs. C’est un truc d’incendiaire, mais ça piège des électeurs, qui vont oublier les autres problèmes et voter Trump. C’est la seule chose qui compte pour lui. 
– Ensuite, Trump utilise électoralement le Covid : il promet un vaccin avant les élections... Or les essais cliniques sont loin d’être faits ! Mais le propos de Trump enchante une partie des électeurs : ceux qui accusent le masque d’être une « tyrannie communiste ».
– Enfin, Trump utilise la mort d’une des 9 juges de la Cour suprême.  Cette cour joue un rôle essentiel :  c’est souvent elle, non le Congrès, qui prend les décisions sur les questions de société. En 2016, huit mois avant la présidentielle, Obama avait renoncé à nommer le successeur d’un juge de la cour : parce qu’à l’approche de l’élection, le président sortant ne peut plus toucher à un domaine aussi grave… Mais Trump s’en fout : sans scrupule, il veut nommer le nouveau juge avant le 3 novembre. C’est pour l’effet d’annonce : parce que s’emparer de la Cour suprême est l’obsession de tout un milieu républicain. Donc le cauchemar des démocrates. Et aggraver cette fracture émotionnelle entre les deux électorats est le seul but du président sortant…

La démocratie d'émotions

« Fracture émotionnelle » :  le problème est là.  La démocratie d’opinions était déjà un système fragile. Mais la démocratie d’émotions, c’est carrément la démagogie : les émotions submergeant la raison. Alors : attention ! C’est comme le virus : c’est sans frontières et très contagieux.

Les dernières émissions

Le présentateur

Patrice de Plunkett

Patrice de Plunkett est journaliste, blogueur et essayiste. Il a codirigé Le Figaro Magazine.