Un masque anti pollution présenté au CES de Las Vegas

Présentée par

S'abonner à l'émission

La bonne idée

mardi 8 janvier à 7h52

Durée émission : 3 min

Un masque anti pollution présenté au CES de Las Vegas

© R-Pur

Il se dit capable de filtrer les particules les plus fines. C'est la masque R-Pur, présenté au CES 2019, qui s'ouvre aujourd'hui à Las Vegas.

A Las Vegas, on n’y vient pas que pour les machines à sous ou les concerts de Céline Dion. Mais aussi pour imaginer le monde de demain. Le CES 2019 vient de s’ouvrir. Il s'agit du plus grand rendez-vous des nouvelles technologies, dans tous les domaines. Et par exemple, dans le domaine de la pollution.

A l'image du masque R-Pur. Et comme son nom l’indique, il devrait vous permettre de mieux respirer contre la pollution. On le doit à une jeune start-up parisienne lancée en 2016 par deux jeunes ingénieurs informatiques, sensibles au gaz d’échappement en allant travailler au quartier de la Défense. Ce masque bénéficie de plusieurs couches de filtration, dont une assez particulière. Comme l'explique Alexandre le Boucher, directeur marketing de la start-up.

A noter qu'il faut changer le filtre entre un et trois mois l'utilisation et les conditions atmosphériques. Pour être averti du remplacement du filtre, rien de plus facile. C'est le smartphone du porteur qui lui indique le bon moment. Pour la deuxième année consécutive, la jeune start up participe au CES de Las Vegas. Elle présentera trois modèles, un Nano amélioré, un pour les cyclistes et un autre pour l’armée.

Le masque est vendu 169 euros. Comptez 29 euros pour le filtre. Un prix élevé, justifié par deux années de recherche et une fabrication 100 % française, dont l’assemblage dans un ESAT. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.r-pur.com.
 

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 7h52 et 12h52

Chaque jour une bonne idée ! Vincent Belotti fait le tour des solutions et initiatives positives qui améliorent notre quotidien et qui changent la vie !

Le présentateur

Vincent Belotti

Ado, Vincent écoutait dans son lit les voix de la nuit, espérant un jour passer de l’autre côté du transistor. Après avoir couvert l’actualité pour RCF Haute-Savoie puis RCF Lyon, il a animé A votre service puis Ca va mieux en le disant. Avec C’est aussi de l’info une nouvelle aventure commence. Mais il n’abandonne pas sa collection d’appareils de TSF des années 30 à 50.