Une soirée Charlie Chaplin

Présentée par PR-26315

S'abonner à l'émission

La chronique Cinéma

mercredi 6 janvier à 8h52

Durée émission : 3 min

Une soirée Charlie Chaplin

© DR

Valérie de Marnhac présente un documentaire sur la vie de Charlie Chaplin, diffusé ce mercredi soir sur France 3.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

De très nombreux films de cinéma sont proposés par les chaines de télévision cette semaine. Dont la soirée de ce mercredi consacrée par France 3 à Charlie Chaplin qui est incontournable. 

Un documentaire sur Charlie Chaplin

Elle commence par un documentaire exclusif, d’Yves Jeuland et François Aymé, "Chaplin, le génie de la liberté", suivi en deuxième partie de soirée par le film "Les temps modernes". Le documentaire fait partie de la sélection Cannes Classics 2020. Il a été projeté une seule fois à Lyon au mois d’octobre, entre les deux confinements, pendant le festival Lumière. Il est inédit à la télévision donc, et il est passionnant !

Les auteurs ont privilégié les images d’archives grâce à un important travail de documentation effectué sur trois ans. Et ils nous épargnent les interviews statiques, de proches ou d’experts, au profit d’un texte plus intimiste, lu en voix-off par Mathieu Amalric.

Charlie Chaplin est probablement un des artistes les plus connus de tous les temps. Louis Delluc écrivait en 1916 qu’"il éclips[ait] en renommée Jeanne d’Arc, Louis XIV et Clémenceau". Et pour vous donner une idée : au milieu des années 1920, Chaplin a 26 ans et ses sketches sont projetés chaque jour dans 30 000 salles dans le monde, avec 12 millions de spectateurs quotidiens.

Mais les auteurs ici nous proposent une relecture assez personnelle de son parcours, en croisant vie familiale, vie artistique et vie politique. Sur le passage au cinéma parlant par exemple - que Chaplin refusa longtemps on le sait -, on découvre une anecdote assez éclairante et probablement fondatrice pour Chaplin : à l’âge de 5 ans, un soir, il a du remplacer sur scène sa mère, qui perdit brutalement sa voix au cours d’un numéro de chant. 

Or les voix dans ses films n’apparaissent au début que sous forme de sons ridicules, ou de vociférations volontairement inintelligibles. Jusqu’au tournant professionnel et historique que fut le film "Le dictateur", avec son célèbre discours final, véritable profession de foi humaniste, où Charlot s’efface définitivement derrière l’homme Charles Spencer Chaplin. Lui dont le personnage original n’avait même pas de nom et dont le surnom "The Tramp", signifiait le vagabond. 

Une vision universelle de l'humanité

Il tire sa vision universelle de l'humanité pour beaucoup de son parcours personnel, de son enfance pauvre et solitaire en Angleterre, entre l’orphelinat et la folie de sa mère. Une souffrance dont il a tiré adulte un besoin irrépressible de liberté et un acharnement au travail. 

Ce qui se concrétisa par la création de son propre studio United Artists, en 1919, avec son ami Douglas Fairbanks, au nez et à la barbe des majors hollywoodiennes, habituées alors à avoir tout pouvoir sur les acteurs. Mais il paiera cher le prix de cette liberté, revendiquée aussi dans l’expression de ses opinions politiques et dans sa vie sentimentale, en étant banni des Etats-Unis en 1952, et avant d’y retourner de manière triomphale pour un Oscar d’honneur à la fin de sa carrière, en 1972.

"Chaplin, le génie de la liberté", ce soir sur France 3 à 21h05.

Chronique réalisée en partenariat avec SIGNIS Cinéma.

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 8h52

Le mercredi c'est le jour où sortent les nouveaux films au cinéma. C'est aussi le jour où écouter la chronique Cinéma de Valérie de Marnhac !

Le présentateur

Valérie de Marnhac

Valérie de Marnhac est membre de l'association SIGNIS, pour qui elle anime des ciné-débats, et a participé aux Jurys œcuméniques des Festivals de Cannes, Fribourg, Téhéran... Elle est également conférencière pour le l’association venez et voyez www.venezetvoyez.fr