"Va d’abord te réconcilier avec ton frère" (Mt 5, 20-26)

Présentée par UA-161106

S'abonner à l'émission

Prière du matin

vendredi 26 février à 5h45

Durée émission : 5 min

"Va d’abord te réconcilier avec ton frère"  (Mt 5, 20-26)

© alek-krivec-UNSPLASH

"Va d’abord te réconcilier avec ton frère"

Méditation de l'évangile (Mt 5, 20-26) par Mgr Emmanuel Gobilliard

Chnat final: "Misericordias Domini" par la communauté de Taizé

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Je vous le dis :
Si votre justice ne surpasse pas
celle des scribes et des pharisiens,
vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.
Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens :
Tu ne commettras pas de meurtre,
et si quelqu’un commet un meurtre,
il devra passer en jugement.
Eh bien ! moi, je vous dis :
Tout homme qui se met en colère contre son frère
devra passer en jugement.
Si quelqu’un insulte son frère,
il devra passer devant le tribunal.
Si quelqu’un le traite de fou,
il sera passible de la géhenne de feu.
Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel,
si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi,
laisse ton offrande, là, devant l’autel,
va d’abord te réconcilier avec ton frère,
et ensuite viens présenter ton offrande.
Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire
pendant que tu es en chemin avec lui,
pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge,
le juge au garde,
et qu’on ne te jette en prison.
Amen, je te le dis :
tu n’en sortiras pas
avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »
 
Source : AELF

Méditation Mgr Emmanuel Gobilliard

Nous imaginons parfois Dieu comme un tentateur, comme quelqu’un qui nous éprouverait en permanence, qui nous mettrait à l’épreuve, comme pour nous tester. La vérité c’est que Dieu nous aime et qu’il veut que nous soyons heureux. Il ne nous soumet pas à la tentation ! C’est pour cela que notre traduction liturgique a changé, qu’elle s’est affinée. Il n’est pas question que Dieu nous soumette à la tentation. Il voudrait, parce qu’il est bon, que nous ne soyons pas tentés, que nous n’entrions même pas en tentation. Souvent c’est nous-mêmes qui nous mettons en danger, qui entrons, par orgueil ou par faiblesse dans la spirale de la tentation, qui laissons entrer dans nos pensées des inclinations vers le mal. Et une fois que le ver est dans le fruit, il travaille, sournoisement pour affaiblir tout l’édifice, jusqu’à ce que tout s’écroule. Laissez entrer la haine, et votre cœur se délitera. On ne tue pas du jour au lendemain sur un coup de tête.
On commence par juger, puis par se justifier, par haïr. Les pensées se forment et le projet se construit lentement, surement. C’est comme l’adultère. A propos de l’adultère Jésus a dit, dans le même esprit qu’à propos du meurtre : quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. Nous perdons notre attention. Nous nous détournons de notre amour, de notre engagement, et nous laissons nos désirs établir leur influence, nous diriger. C’est alors que nous perdons notre liberté. Et que nous entrons dans la spirale du péché. D’ailleurs, je pense que nous savons en conscience, à quel moment telle chute tel péché grave a commencé à faire en nous son travail sournois. Cet évangile est exigeant, parce qu’il nous demande de ne même pas éprouver de sentiment de haine, mais c’est pour notre bien, et j’ose le dire pour notre tranquillité.
Dieu ne veut pas que nous soyons tentés, il ne veut pas que nous ayons à lutter, il souhaite que nous puissions anticiper, nous mettre en lien avec l’Esprit Saint, qui est un esprit de paix, de douceur, d’amour, de patience. Si vous voulez connaitre ce que l’Esprit Saint produit en nous, relisez l’épitre aux Galates, au chapitre 5 où il est dit : voici ce que produit l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi. Ce que veut Dieu, par-dessus tout, c’est que nous soyons influencés par l’Esprit Saint, qu’il nous inspire, qu’il dirige nos actions, nos pensées, nos relations.
S’il fait en nous sa demeure, non seulement nous serons heureux et paisibles, mais nous rendrons les autres heureux, et nous serons artisans de paix. N’hésitons pas à demander cette grâce à notre Dieu et soyons sûrs qu’il nous exaucera.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF

Vos Intentions de prière

Isabelle - Je dépose ma demande afin que mon fils trouve une place d apprentissage qui lui convienne pour la rentré 2021 Que le Seigneur l accompagne dans ses recherches et le guide vers des personnes respectueuses Merci Seigneur

277