Vocations: les monastères ouvrent leurs portes aux jeunes

Présentée par

S'abonner à l'émission

3 questions à

vendredi 5 octobre 2018 à 6h41

Durée émission : 4 min

3 questions à

© Thomas LOUAPRE/CIRIC

"Un jour pour Dieu, un jour pour toi". C'est le nom de cette journée organisée par plusieurs monastères en France, dans la droite ligne du synode des jeunes sur les vocations.

Quelle est la vie d’un moine ou d’une moniale ? A quoi peut bien ressembler la vie dans un monastère ? Au moment où débute à Rome le synode pour les jeunes, où il sera notamment question de vocation, un certain nombre de monastères français proposent samedi 6 octobre, en direction des 18-30 ans, la journée « Un jour pour Dieu, un jour pour toi ». Au programme de cette journée portes ouvertes : témoignages, visites guidées, réflexions autour de la vocation.
 

Faut-il vraiment une journée pour inviter les jeunes ? Ont-ils peur de pousser la porte d’un monastère ?

"La vie monastique n’est plus connue en France. C’est à l’occasion du synode des jeunes que l’idée  est venue d’ouvrir les portes de tous les monastères de France qui le désiraient. On ne considère pas ça uniquement comme une journée portes ouvertes, mais une journée pour vivre avec toute la communauté. Et il nous semble important aujourd’hui que cette vie de louange et de prière soit mieux connue des jeunes" explique Sœur Odile, hôtelière au monastère bernardin de Notre-Dame de la Plaine.
 

Qu’est ce qu’on en sait de votre vie ? Qu’est ce que les jeunes imaginent ? Qu’avez-vous envie de leur dire ?

"On imagine souvent notre vie comme tout le temps dans l’église, à prier sans arrêt toute la journée. Finalement nous menons une vie avec une structure adaptée, car il y a des temps de prière toute la journée, mais surtout une vie normale, avec le travail, avec des temps de rencontre, de prière, des repas fraternels" ajoute Soeur Odile.
 

Dans ce monastère de Notre Dame de la Plaine, il y a des sœurs de 40 à 104 ans. Avez-vous prévu de raconter votre vocation ?

"Je suis toujours ennuyée quand on me demande de raconter ma vocation parce que souvent cet appel a besoin de mûrir pendant quelques fois plusieurs années. Et on nous demande de raconter notre vocation sur cinq minutes. C’est un peu frustrant car la vocation est souvent une question, et c’est finalement un chemin qui nous mène au monastère. Mais la vocation ne s’arrête pas au monastère. C’est comme dans un couple. La fidélité ne s’arrête pas au mariage, ce serait ridicule" précise la moniale.
 
Plus d'informations en cliquant ici

Les dernières émissions

L'émission

du lundi au vendredi à 7h40

Tous les jours dans La Matinale RCF, un fait d'actualité mis en lumière et expliqué en trois questions.

Le présentateur

Christian Vadon

Journaliste à RCF depuis près de 25 ans, Christian a touché à tout: présentateur de journaux, auteur de reportages, réalisateur d’émissions, il a même commis des magazines pour les enfants et pour les femmes ! Humble coureur de trail, il aime développer sur la durée sa passion d’une information qui fasse sens, d’où sa longévité à RCF.