"Voici que le semeur sortit pour semer" (Mc 4, 1-20)

Présentée par UA-156107

S'abonner à l'émission

Prière du matin

mercredi 27 janvier à 5h45

Durée émission : 5 min

"Voici que le semeur sortit pour semer" (Mc 4, 1-20)

© michal-bielejewski-UNSPLASH

"Voici que le semeur sortit pour semer"

Méditation de l'évangile (Mc 4, 1-20) par le père François Lestang

!! PAS DE CHANT FINAL !!

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer de Galilée.
Une foule très nombreuse se rassembla auprès de lui,
si bien qu’il monta dans une barque où il s’assit.
Il était sur la mer,
et toute la foule était près de la mer, sur le rivage.
Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles,
et dans son enseignement il leur disait :
« Écoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer.
Comme il semait,
du grain est tombé au bord du chemin ;
les oiseaux sont venus et ils ont tout mangé.
Du grain est tombé aussi sur du sol pierreux,
où il n’avait pas beaucoup de terre ;
il a levé aussitôt,
parce que la terre était peu profonde ;
et lorsque le soleil s’est levé, ce grain a brûlé
et, faute de racines, il a séché.
Du grain est tombé aussi dans les ronces,
les ronces ont poussé, l’ont étouffé,
et il n’a pas donné de fruit.
Mais d’autres grains sont tombés dans la bonne terre ;
ils ont donné du fruit
en poussant et en se développant,
et ils ont produit
trente, soixante, cent, pour un. »
Et Jésus disait :
« Celui qui a des oreilles pour entendre,
qu’il entende ! »
Quand il resta seul,
ceux qui étaient autour de lui avec les Douze
l’interrogeaient sur les paraboles.
Il leur disait :
« C’est à vous qu’est donné
le mystère du royaume de Dieu ;
mais à ceux qui sont dehors,
tout se présente sous forme de paraboles.
Et ainsi, comme dit le prophète :
Ils auront beau regarder de tous leurs yeux,
ils ne verront pas ;
ils auront beau écouter de toutes leurs oreilles,
ils ne comprendront pas ;
sinon ils se convertiraient
et recevraient le pardon. »

Il leur dit encore :
« Vous ne saisissez pas cette parabole ?
Alors, comment comprendrez-vous toutes les paraboles ?
Le semeur sème la Parole.
Il y a ceux qui sont au bord du chemin
où la Parole est semée :
quand ils l’entendent,
Satan vient aussitôt
et enlève la Parole semée en eux.
Et de même, il y a ceux qui ont reçu la semence
dans les endroits pierreux :
ceux-là, quand ils entendent la Parole,
ils la reçoivent aussitôt avec joie ;
mais ils n’ont pas en eux de racine,
ce sont les gens d’un moment ;
que vienne la détresse ou la persécution à cause de la Parole,
ils trébuchent aussitôt.
Et il y en a d’autres qui ont reçu la semence dans les ronces :
ceux-ci entendent la Parole,
mais les soucis du monde, la séduction de la richesse
et toutes les autres convoitises
les envahissent et étouffent la Parole,
qui ne donne pas de fruit.
Et il y a ceux qui ont reçu la semence dans la bonne terre :
ceux- là entendent la Parole, ils l’accueillent,
et ils portent du fruit :
trente, soixante, cent, pour un. »
 
Source : AELF

Méditation Père François Lestang

Il y a beaucoup de paroles dans cet évangile, comme cette surabondance de grain que le semeur jette autour de lui, dans tous les terrains. Laquelle fera son œuvre en moi ce matin ? Est-ce l’admiration pour la confiance démesurée du semeur, qui sème à tout vent, sur tous terrains ? Est-ce la stupéfaction devant la surabondance de la moisson, qui rapporte jusqu’à cent pour un ? Est-ce l’inquiétude de ne pas comprendre le « vrai » sens des paroles de Jésus, de ces paraboles qui évoquent plus qu’elles ne décrivent ?
Mais peut-être aussi suis-je saisi par la peur de ne pas comprendre, ni cette parabole ni aucune, et alors est-ce que je ne risque pas de trébucher ou d’être stérile ? Selon le moment de la vie où je me trouve, je ne serai pas atteint de la même manière par la parole, et les soucis du monde, richesses ou convoitises prendront d’autres visages qu’il y a quelques années.
D’ailleurs, c’est bien cette interpellation que lance Jésus au tout début de son discours : « Ecoutez ! ». Il s’agit ce matin d’écouter, non seulement ce que dit Jésus, mais aussi comment cela résonne dans ma vie, avec mes inquiétudes et mes pas de confiance.
Dieu notre Père, tu connais mon cœur et mon intelligence, mes désirs et mes craintes. Apprends-moi à écouter, à t’écouter et à m’écouter, pour que ce que tu as semé en moi ce matin porte beaucoup de fruit.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF