"Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui" (Jn 1, 45-51)

Présentée par

S'abonner à l'émission

Prière du matin

samedi 24 août à 5h45

Durée émission : 5 min

"Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui" (Jn 1, 45-51)

© andrew-pons-unsplash

"Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui"

Méditation de l'évangile (Jn 1, 45-51) par le père Sébastien Antoni

Chant final: "Unique berger" par le choeur des moniales de VALOGNES

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
    Philippe trouve Nathanaël et lui dit :
« Celui dont il est écrit dans la loi de Moïse et chez les Prophètes,
nous l’avons trouvé :
c’est Jésus fils de Joseph,
de Nazareth. »
    Nathanaël répliqua :
« De Nazareth
peut-il sortir quelque chose de bon ? »
Philippe répond :
« Viens, et vois. »
    Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui,
il déclare à son sujet :
« Voici vraiment un Israélite :
il n’y a pas de ruse en lui. »
    Nathanaël lui demande :
« D’où me connais-tu ? »
Jésus lui répond :
« Avant que Philippe t’appelle,
quand tu étais sous le figuier,
je t’ai vu. »
    Nathanaël lui dit :
« Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu !
C’est toi le roi d’Israël ! »
    Jésus reprend :
« Je te dis que je t’ai vu sous le figuier,
et c’est pour cela que tu crois !
Tu verras des choses plus grandes encore. »
    Et il ajoute :
« Amen, amen, je vous le dis :
vous verrez le ciel ouvert,
et les anges de Dieu monter et descendre
au-dessus du Fils de l’homme. »

Source : AELF
 

Méditation Père Sébastien Antoni

Le petit village de Bethsaïde sur les bords du lac de Galilée est une pépinière d’hommes assoiffés de Dieu. André, Pierre, Philippe ! Trois grandes figures de suiveurs du seigneur ! Et ces suiveurs se font missionnaires ! Philippe répercute l’appel qui l’a touché. Il s’en va trouver son ami Nathanaël (Dieudonné !), et tout de suite, en lui rappelant des conversations passionnées qu’ils ont eues ensemble, il lui dit : "Celui de qui il est écrit dans la Loi de Moïse et les Prophètes, nous l’avons trouvé ! C’est Jésus, le fils de Joseph, de Nazareth." Aie… Le mot imprononçable… Nazareth !… Le dédain de Nathanaël « que peut-il sortir de bon de Nazareth », revient à dire « Jésus venant d’un village de ploucs, ne peut pas être autre chose ! Nathanaël s’en tient à ses évidences immédiates, comme souvent nous aussi dans les choses de la foi. Il a son idée sur les gens de Nazareth, et cela l’empêche d’entendre le message de Philippe :

– le Messie est venu : tout concorde avec les Écritures ;

– nous l’avons trouvé : pour nous, c’est un nom, un visage, une voix.

Philippe, un moment déçu par le scepticisme de Nathanaël, trouve la seule réponse possible. Elle est géniale : "Viens et vois". "Viens, puisque mon raisonnement biblique n’est pas suffisant pour te convaincre. Viens ; je ne te demande pas de te rendre à mes arguments. Viens et vois. Fais comme nous : mets-toi en route vers lui.
Viens et vois, Nathanaël !
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF