"Votre accusateur, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre ..." (Jn(5, 31-47)

Présentée par UA-116018

S'abonner à l'émission

Prière du matin

jeudi 26 mars à 5h45

Durée émission : 5 min

"Votre accusateur, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre ..." (Jn(5, 31-47)

© michal-galezewski-UNSPLASH

"Votre accusateur, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance"

Méditation de l'évangile (Jn 5, 31-47) par Mgr Michel Dubost

Chant final: "Ouvre-moi les portes de la pénitence" par le QUATUOR VOCAL RUSSE DE NICE

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait aux Juifs :
    « Si c’est moi qui me rends témoignage,
mon témoignage n’est pas vrai ;
    c’est un autre qui me rend témoignage,
et je sais que le témoignage qu’il me rend est vrai.
    Vous avez envoyé une délégation auprès de Jean le Baptiste,
et il a rendu témoignage à la vérité.
    Moi, ce n’est pas d’un homme que je reçois le témoignage,
mais je parle ainsi pour que vous soyez sauvés.
    Jean était la lampe qui brûle et qui brille,
et vous avez voulu vous réjouir un moment à sa lumière.
    Mais j’ai pour moi un témoignage plus grand que celui de Jean :
ce sont les œuvres que le Père m’a donné d’accomplir ;
les œuvres mêmes que je fais
témoignent que le Père m’a envoyé.
    Et le Père qui m’a envoyé,
lui, m’a rendu témoignage.
Vous n’avez jamais entendu sa voix,
vous n’avez jamais vu sa face,
    et vous ne laissez pas sa parole demeurer en vous,
puisque vous ne croyez pas en celui que le Père a envoyé.
    Vous scrutez les Écritures
parce que vous pensez y trouver la vie éternelle ;
or, ce sont les Écritures qui me rendent témoignage,
    et vous ne voulez pas venir à moi
pour avoir la vie !
    La gloire, je ne la reçois pas des hommes ;
    d’ailleurs je vous connais :
vous n’avez pas en vous l’amour de Dieu.
    Moi, je suis venu au nom de mon Père,
et vous ne me recevez pas ;
qu’un autre vienne en son propre nom,
celui-là, vous le recevrez !
    Comment pourriez-vous croire,
vous qui recevez votre gloire les uns des autres,
et qui ne cherchez pas la gloire qui vient du Dieu unique ?
    Ne pensez pas que c’est moi
qui vous accuserai devant le Père.
Votre accusateur, c’est Moïse,
en qui vous avez mis votre espérance.
    Si vous croyiez Moïse,
vous me croiriez aussi,
car c’est à mon sujet qu’il a écrit.
    Mais si vous ne croyez pas ses écrits,
comment croirez-vous mes paroles ? »
 
Source : AELF

Méditation Mgr Michel Dubost

Dans notre pays, plus de 50 % des personnes disent de pas croire en Dieu. Ca ne veut pas dire qu'ils ignorent Jésus, beaucoup ont même de l'estime pour Jésus, beaucoup pensent que c'est un exemple, mais, ils n'arrivent pas à croire qu'il est le Fils de Dieu, qu'il est Dieu.
Et voici que dans notre texte, nous découvrons que Jésus souffre de cette incrédulité et il donne des tas de raisons pour le croire, il y a le témoignage de Jean Baptiste, il y a ce qu'il a fait, ce qu'il fait encore, ce qu'il fait par tous les gens qui aujourd'hui ont de la générosité au nom de Jésus, qui veulent agir au nom de Jésus, il veut citer le témoignage du père, les écritures et aujourd'hui il hésite encore, il souffre encore parce que nous ne le connaissons pas, j'ajouterais que si nous ne le connaissons pas, nous n'apprenons pas  ce qu'il nous dit sur l'homme. L'homme est fait  pour naître et pour ressusciter et si nous ne croyons pas en lui nous ne croyons pas en notre propre vie

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF