"Votre joie, personne ne vous l’enlèvera" (Jn 16, 20-23a)

Présentée par

S'abonner à l'émission

Prière du matin

vendredi 22 mai à 5h45

Durée émission : 5 min

"Votre joie, personne ne vous l’enlèvera" (Jn 16, 20-23a)

© alek-krivec-UNSPLASH

"Votre joie, personne ne vous l’enlèvera"

Méditation de l'évangile(Jn 16, 20-23a) par le père Emmanuel Payen

Chant final : "La joie du Seigneur" par le Collectif Cieux Ouverts

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Amen, amen, je vous le dis :
vous allez pleurer et vous lamenter,
tandis que le monde se réjouira ;
vous serez dans la peine,
mais votre peine se changera en joie.
La femme qui enfante est dans la peine
parce que son heure est arrivée.
Mais, quand l’enfant est né,
elle ne se souvient plus de sa souffrance,
tout heureuse qu’un être humain soit venu au monde.
Vous aussi, maintenant, vous êtes dans la peine,
mais je vous reverrai, et votre cœur se réjouira ;
et votre joie, personne ne vous l’enlèvera.
En ce jour-là, vous ne me poserez plus de questions. »
 
Source : AELF

Méditation Père Emmanuel Payen

« Un jour vous serez dans la peine, mais votre peine se changera en Joie », nous dit Jésus. Et il nous donne l’exemple de la maman qui accouche. « Elle souffre et connaît l’angoisse parce que son heure est arrivée. Mais quand l’enfant est né, elle ne se souvient plus de la souffrance, tout heureuse que son enfant soit en vie ».
 
La souffrance est bien réelle. Qu’elle envahisse notre corps, notre esprit et notre âme, la souffrance est une torture que Jésus a connue, au Jardin des Oliviers, sous le fouet des soldats romains, trahis par ses amis, cloué sur la croix. Jésus a souffert sous Ponce Pilate et porté sa croix jusqu’au calvaire où il a rendu l’esprit.
 
Jésus a vraiment souffert, connu la condamnation de l’innocent. Jésus a connu la souffrance de la mort d’un ami jusqu’à en pleurer.
Jésus a connu les souffrances de toute la famille humaine.
 
Mais la souffrance n’a pas eu le dernier mot. La Vie du ressuscité est plus forte. La Joie de l’amour vainqueur sur toute haine l’emporte. Il y a parfois des pleurs de Joie. « Une Joie que personne ne nous enlèvera »
Une Joie de la foi qui n’est pas fabriquée par soi-même, ni par un euphorisant, mais qui est vraiment un cadeau de Dieu, un don de la Vie plus forte que toute mort.
 
En ces jours qui nous préparent à la Pentecôte, en ces jours où nous aspirons à la vraie Joie avec Toi, aides-nous, Seigneur, à vivre toute souffrance comme une coopération à l’enfantement d’un monde nouveau où la Vraie Joie sera en tous.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF