"Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement" (Mt 10, 7-15)

S'abonner à l'émission

Prière du matin

jeudi 12 juillet à 5h45

Durée émission : 5 min

"Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement" (Mt 10, 7-15)

© michal-galezewki-unsplash

"Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement"

Méditation de l'Evangile (Mt 10, 7-15) par le père François Lestang

Chant final: "Voici le don", par la chorale Music et Mission.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses Apôtres :
    « Sur votre route, proclamez
que le royaume des Cieux est tout proche.
    Guérissez les malades, ressuscitez les morts,
purifiez les lépreux, expulsez les démons.
Vous avez reçu gratuitement :
donnez gratuitement.
    Ne vous procurez ni or ni argent, ni monnaie de cuivre
à mettre dans vos ceintures,
    ni sac pour la route,
ni tunique de rechange,
ni sandales, ni bâton.
L’ouvrier, en effet, mérite sa nourriture.
    Dans chaque ville ou village où vous entrerez,
informez-vous pour savoir qui est digne de vous accueillir,
et restez là jusqu’à votre départ.
    En entrant dans la maison,
saluez ceux qui l’habitent.
    Si cette maison en est digne,
que votre paix vienne sur elle.
Si elle n’en est pas digne,
que votre paix retourne vers vous.

    Si l’on ne vous accueille pas

et si l’on n’écoute pas vos paroles,

sortez de cette maison ou de cette ville,
et secouez la poussière de vos pieds.
    Amen, je vous le dis :
au jour du Jugement,
le pays de Sodome et de Gomorrhe
sera traité moins sévèrement que cette ville. »

Source AELF
 

Méditation Père François Lestang

Shalom aleikhem ! Que la paix soit sur vous ! C’est ainsi que Jésus désire que ses disciples saluent ceux vers qui il les envoie ; c’est ainsi que François d’Assise demande à ses frères de saluer ceux qu’ils rencontrent : « paix et bonté ».

Que la paix soit sur vous ! Que souhaiter de plus beau en ce matin que de pouvoir accueillir cette paix que Dieu seul peut donner. Cette paix n’est pas simple absence de guerre ou de trouble, ni même silencieuse tranquillité ; elle est manifestation, accomplissement, déploiement, plénitude, joie, partage.

Dans la paix du Dieu vivant qu’apportent les apôtres, nul n’est plus malade ou lépreux ; dans la paix du Dieu vivant, Père de Jésus, nulle place pour la mort ou les démons ; dans la paix du Dieu vivant, source de tout bien, nul besoin de se soucier du lendemain car tout est donné.

Comment accueillir cette paix qui change tout ? Voici ce qu’écrit l’apôtre Paul aux chrétiens de la ville grecque de Philippes : « Ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, priez et suppliez, tout en rendant grâce, pour faire connaître à Dieu vos demandes. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus. » (Ph 4,6-7).
Seigneur, je veux accueillir ta paix dans ma vie, dans ma maison, dans toutes mes occupations, dans toutes mes préoccupations ; tu me connais, tu les connais, et j’ai confiance en toi ; fais de moi un porteur de ta paix autour de moi, surtout à ceux qui sont les plus éprouvés en ce début du jour.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Evangile du jour, commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.