"Vous verrez les anges de Dieu monter et descendre au-dessus ..." (Jn 1, 47-51)

Présentée par UA-137807

S'abonner à l'émission

Prière du matin

mardi 29 septembre à 5h45

Durée émission : 5 min

"Vous verrez les anges de Dieu monter et descendre au-dessus ..." (Jn 1, 47-51)

© David-Zawila-UNSPLASH

"Vous verrez les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme"

Méditation de l'évangile (Jn 1, 47-51) par la pasteur Nicole Fabre

Chant final: "Béni soit celui qui vient sauver" par la communauté de l'Emmanuel

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
    lorsque Jésus vit Nathanaël venir à lui,
il déclara à son sujet :
« Voici vraiment un Israélite :
il n’y a pas de ruse en lui. »
    Nathanaël lui demande :
« D’où me connais-tu ? »
Jésus lui répond :
« Avant que Philippe t’appelle,
quand tu étais sous le figuier,
je t’ai vu. »
    Nathanaël lui dit :
« Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu !
C’est toi le roi d’Israël ! »
    Jésus reprend :
« Je te dis que je t’ai vu sous le figuier,
et c’est pour cela que tu crois !
Tu verras des choses plus grandes encore. »
    Et il ajoute :
« Amen, amen, je vous le dis :
vous verrez le ciel ouvert,
et les anges de Dieu monter et descendre
au-dessus du Fils de l’homme. »
 
Source : AELF

Méditation Pasteur Nicole Fabre

Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël. Etonnante cette confession de foi si entière de la part de Nathanaël. Est-ce la connaissance remarquable, exceptionnelle de Jésus qui est révélatrice à ce point pour lui ? J’aime à penser que ce n’est pas cela qui bouleverse Nathanaël. Non. Ou du moins, pas seulement. Car la connaissance exceptionnelle que montre Jésus ne lui sert pas à dominer l’autre, mais au contraire à mettre au grand jour la dignité de l’autre, le reflet chez lui du créateur lui-même. Et cela, pour le fin connaisseur et le fin auditeur des textes bibliques qu’est Nathanaël, cela est la marque du messie : celui qui ne vient pas pour lui-même, mais pour restaurer en l’autre l’image et la ressemblance du Dieu vivant. Et dans ce mouvement-là, il évoque le moment suprême, mis en valeur tout au long de l’évangile de Jean, le moment de la mort de Jésus, lieu du don de tout ce qu’il est, Lui qui est l’image même du Père. « En vérité, en vérité, je vous le dis, vous verrez le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme. » Oui, celui que Nathanaël reconnait comme fils de Dieu et comme roi d’Israël est le fils de l’homme, celui qui se livre pour que nous nous détournions de toutes nos caricatures, que ce soit de nous-mêmes ou de Dieu, et que nous laissions sa parole révéler véritablement ce que nous sommes : fils et filles d’un Dieu qui se donne lui-même.
Jésus, que le regard que tu portes sur nous transforme la façon dont nous nous regardons nous-même et dont nous regardons ceux et celles qui croisent notre route.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 5h45, 6h45 et 7h45

Chaque matin l'Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.

Le présentateur

Radio RCF