Yémen: comment le conflit a évolué en quelques jours

Présentée par , ,

S'abonner à l'émission

3 questions à

lundi 5 février à 6h41

Durée émission : 4 min

3 questions à

© Un combattant au Yémen - SALEH AL-OBEIDI AFP

​Le conflit au Yémen s’est un peu plus complexifié ces derniers jours. La population civile reste la principale victime de cette guerre peu compréhensible.

Hier alliés, les séparatistes du Sud du pays soutenus par les Emirats Arabes Unis attaquent à Aden les forces du gouvernement soutenu par l’Arabie Saoudite. Deux pays qui sont membres de la coalition qui combat les rebelles houtis, soutenus quant à eux par l’Iran. Les multiples protagonistes sont nombreux et divisés.

Qui fait quoi, et dans quel but ?

"L’une des divisions secondaires s’exprimait il y a quelques semaines lorsqu’Ali Abdallah Saleh a quitté la coalition politiquement, et puis physiquement. C’était une divergence interne. Les deux camps radicaux sunnites Daech et Al Qaeda se battent entre eux, c’est aussi une division secondaire. Mais il y avait au sein de la coalition dite émirati-saoudienne, une petite divergence qui vient de s’expliciter : on va dire que les Saoudiens particulièrement attentifs à ce qui se passe sur la frontière Sud de leur royaume ne souhaitent pas particulièrement avoir les Houthis qu’ils combattent comme voisins. Les Émiratis semblent par contre s’accommoder d’une situation où le Sud redeviendrait un pays autonome et où ils y joueraient un rôle particulier notamment en prenant le contrôle du port d’Aden. Ils se voyaient donc bien soutenir le mouvement séparatiste qui s’en prend à ce gouvernement que soutiennent les Saoudiens. Ce gouvernement dit légal reconnu par la communauté internationale, mais qui est en fait peu présent à Aden, vient de subir un désaveu juridique avec l’annonce d’une entité d’un contre-gouvernement sudiste et vient de subir des défaites militaires. Un nouveau front s’est ouvert" analyse François Burgat, spécialiste du Moyen-Orient.

A qui profite cette énième division ?

"Cette énième division profite aux Houthis au Nord qui voient le camp auquel ils s’opposent principalement être une nouvelle fois affaibli. L’impasse actuelle de cette guerre est que la campagne militaire saoudienne, surtout aérienne, n’a pas donné de résultats militaires significatifs. Il semblerait que l’on se rapproche d’une option séparatiste qui ramènerait le Yémen dans la situation dans laquelle il était avant 1990" conclut-il.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 06h40 et 07h40

Tous les jours dans La Matinale RCF, un fait d'actualité mis en lumière et expliqué en trois questions.

Les présentateurs

Pauline de Torsiac

Florence Gault

Journaliste à RCF depuis 2005, Florence a d’abord travaillé à RCF Méditerranée, à Toulon pendant six ans, avant de rejoindre la rédaction nationale. Globe-trotter dans l’âme, elle aime partir à la rencontre de l’autre. Ce qu’elle préfère à la radio: jouer avec les sons pour vous raconter des tas d’histoires!

Christian Vadon

Journaliste à RCF depuis près de 25 ans, Christian a touché à tout: présentateur de journaux, auteur de reportages, réalisateur d’émissions, il a même commis des magazines pour les enfants et pour les femmes ! Humble coureur de trail, il aime développer sur la durée sa passion d’une information qui fasse sens, d’où sa longévité à RCF.