Le shabbat, pilier de la vie juive: une retraite spirituelle

Présentée par Elise Chardonnet

S'abonner à l'émission

Connaître le judaïsme

mercredi 4 octobre à 16h00

Durée émission : 25 min

Connaître le judaïsme

© Corinne SIMON/CIRIC - Samedi 24 mars 2007: Observance du shabbat (jour de repos) au centre messianique El Beth-El à Paris. Les juifs se couvrent du talith (châle rituel) pendant la prière

Chaque vendredi à la tombée de la nuit les juifs vivent le shabbat. Ce temps de retraite ne renvoie pas qu'à des interdictions mais à une manière d'être et d'envisager le temps.

00:00

00:00

Comme toutes les semaines, ce vendredi ils seront des millions à cesser dès la tombée du jour toute activité: travail, mais aussi cuisine, conduite ou utilisation du téléphone... Dans un monde où l'hyperactivité et l'hyperconnection sont devenus la norme, ce jour du shabbat est un signe fort. Pilier de la vie juive qui rythme les semaines, le shabbat correspond à une manière d'être et d'envisager le temps, sa relation à Dieu et aux autres.
 

"Shabbat c'est arrêter un travail contraignant et avoir une occupation volontaire qui correspond à une aspiration spirituelle"

 

Shabbat, ou Le jour du repos?

"Shabbat" est communément traduit par le jour du repos. Il renvoie au repos de Dieu dans la Bible. Or si le besoin de se reposer se fait sentir lorsque l'on est fatigué, difficile d'imaginer cela d'un Dieu tout-puissant! Et si l'on se réfère à la torah, la Bible hébraïque, comme le propose le rabbin Mendel Bitton, il est noté que "tous les sept ans la terre doit observer le chabbat: une terre ne peut pas se reposer, elle n'est pasz fatiguée et ne travaille pas!"

Comment donc traduire le terme de shabbat? Cessation, retrait, mise à distance? Mendel Bitton propose "retraite", déjà parce qu'il fait référence aux personnes âgées, un peu comme "un hommage". Surtout qu'un grand nombre de retraités s'engagent dans le secteur associatif, au nom de valeurs. "Shabbat c'est arrêter un travail contraignant et avoir une occupation volontaire qui correspond à une aspiration spirituelle."
 

Le septième jour, jour de la création du repos

Dans la Genèse, il est écrit que Dieu a créé le monde en sept jours. Pourquoi dit-on que la création s'est faite en sept jours si Dieu s'est reposé le septième? Pour les sages de la tradition juive, ce septième jour est celui de la création du repos, "menoukha" en hébreu - qui signifie aussi apaisement. Ce temps de silence ou de retrait, où l'on n'est pas dans le faire mais dans l'être, est celui qui vient parachever la création, la compléter et la terminer.

 

Invités

  • Mendel Bitton , rabbin de la communauté juive de Valence

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les mercredis à 16h00

Comment comprendre les rites, les fêtes qui rythment le calendrier hébraïque? Comment lire la Bible à la lumière de la tradition juive ? Qu’apporte la lecture du Talmud ou les textes de Maïmonide à un croyant juif...? Chaque semaine, dans un dialogue avec un fin connaisseur du monde juif, Elise Chardonnet nous fait entrer dans la richesse de cette tradition religieuse qui est à la racine du christianisme et de l’islam.

Le présentateur

Elise Chardonnet