L'islam que l'on a du mal à comprendre

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

mercredi 11 mai 2016 à 9h03

Durée émission : 55 min

L'islam que l'on a du mal à comprendre

© Profil Facebook de Adrien Candiard

Il y a en France une envie réelle de comprendre l'islam, pour Adrien Candiard. Le dominicain islamologue défend l'image d'une religion complexe aux visages multiples. Par Stéphanie Gallet.

"Plus on parle de l'islam - et Dieu sait qu'on en parle énormément dans le monde médiatique français depuis quelques années - moins on a le sentiment de comprendre quelque chose à cette religion qui est très complexe, très diverse", constate Adrien Candiard. Le dominicain spécialiste du dialogue islamo-chrétien est très sollicité pour venir parler de l'islam dans les paroisses de France. Il observe qu'il y a chez les non musulmans une véritable envie de comprendre ce qu'est l'islam. "Comme tous les islamologues, quand je suis en France, je suis constamment interrogé."

Le chercheur qui réalise actuellement une thèse sur Ibn Taymiyya, un théologien musulman du XIVè siècle, publie un livre pour répondre à toutes ces interrogations et donner des pistes à ceux qui veulent comprendre l'islam. Le texte qu'il publie en 2016 chez Flammarion reprend celui d'une conférence qu'il avait lui-même posté sur Facebook - Comprendre l’islam (ou plutôt : pourquoi on n’y comprend rien).

Pourquoi a-t-on cette impression que plus on creuse la question de l'islam en France plus la réalité nous échappe? Avec la montée du radicalisme musulman, est-ce la culture française et son mode de vie qui sont en jeu? "Faut-il en avoir peur?" demande-t-on souvent à l'islamologue. Une "fausse" question qui revient aussi: "Est-il possible de vivre entre chrétiens et musulmans?" - "fausse question" car pour le dominicain, il ne s'agit pas de savoir si c'est possible "mais comment c'est possible!" Adrien Candiard défend l'idée d'un nécessaire dialogue universitaire.

Au Caire, en Egypte, frère Adrien Candiard travaille à l'IDEO (Institut dominicain d'études orientales), un institut qui regorge de documents précieux sur l'islam classique. On y trouve des textes originaux, de théologie, de philosophie ou de littérature de l'islam datant du premier millénaire musulman. Cet institut, fondé il y a un peu plus de 60 ans, permet à des chercheurs explicitement chrétiens puisqu'ils sont dominicains de travailler sur le patrimoine musulman, avec des musumans. "La mémoire entre chrétiens et musulmans est difficile, blessée par des événements compliqués", explique l'islamologue. "Travailler de manière académique, selon des procédures universitaires, va permettre de créer les conditions d'une culture commune et à terme d'une rencontre."
 

"Je vois tout à fait pourquoi beaucoup de nos compatriotes musulmans se sentent mal à l'aise. Il y a quelque chose de très douloureux pour beaucpup à se sentir montrés du doigt. Mais la violence qui se déploie, peut-on dire qu'elle n'a rien à voir avec l'islam? L'islam n'explique pas tout mais les terroristes agissent au nom de l'islam: ce qui est à prendre en compte aussi pour les musulmans."

 

Malgré le grand nombre de musulmans dans la société française, l'islam nous est largement étranger. Les interrogations sont très nombreuses mais les sources ne sont pas facilement accessibles pour permettre de comprendre cette religion. Les discours contradictoires que l'on entend dans les médias ne nous y aident pas. De plus, l'étude de l'islam comme religion n'est pas prioritaire en France, elle est surtout affaire de médiévistes ou de politologues. Or, pour comprendre l'islam, il faut d'abord admettre que c'est une religion compliquée et que l'on ne peut pas "la résumer à partir d'une parge Wikipédia", nous dit le dominicain, qui se trouve lui-même souvent confronté à des personnes ayant "des idées très arrêtées sur l'islam". Selon lui, "on parle énormément de l'islam en France, mais pas toujours de manière utile pour arriver à s'en saisir".
 

"Tous les textes appellent interprétation, les textes sacrés en particulier. Penser qu'un musulman en Europe au XXIè siècle peut lire directement un texte écrit en Arabie au VIIè siècle, c'est avoir des présupposés d'interprétation extrêmement lourds. Ces textes n'appellent pas à la non-violence, loin de là. On peut y trouver des éléments qui pemettent de vivre un islam pacifique mais on peut aussi y trouver des éléments qui appellent à la violence. Il est nécessaire de reconnaître cela."

 

Invités

  • Fr. Adrien Candiard , religieux dominicain, membre de l'Institut dominicain d'études orientales (IDEO) au Caire (Egypte)

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi à 9h03

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.