Pourquoi le mariage est-il si important chez les juifs?

Présentée par

S'abonner à l'émission

Connaître le judaïsme

mercredi 5 février à 22h00

Durée émission : 25 min

Connaître le judaïsme

© Laurent ZYLBERMAN/CIRIC - Novembre 2006, mariage dans la communauté juive Hassidique Breslev à Mea Shearim, Jérusalem, Israël

Un "commandement", voire "une obligation". Dans le judaïsme, le mariage est présenté comme "la seule condition du bonheur et de l'accomplissement de la personne humaine". Explications.

00:00

00:00

Bientôt la Saint-Valentin, l'occasion de revenir sur l'importance du mariage chez les juifs. Une étape présentée comme "un commandement", voire "une obligation", et même "la seule condition du bonheur et de l'accomplissement de la personne humaine", nous dit le rabbin !
 

Quel regard sur Le célibat ?

Si les chrétiens, et notamment les catholiques, admettent plusieurs formes d'engagement au célibat, dans la prêtrise, la vie religieuse ou le laïcat consacré, chez les juifs, l'engagement au célibat est de l'ordre de "l'exception extrêmement marginale et notoire".

"Il n'est pas bon que l'homme soit seul", dit Dieu dans la Genèse (chapitre 2) : comment interpréter cette exclamation divine ? "Si ça se trouve ce n'est pas bon pour Dieu lui-même, exlique Nissim Sultan, si l'homme en bas est solitaire, ne se prendrait-il pas pour Dieu ?" Selon le rabbin, il est également question de "l'épreuve de la solitude" que la "Bible hébraïque" ne saurait nous imposer...
 

Pourquoi une telle importance du mariage chez les juifs ?

Le rabbin Nissim Sultan le rappelle : dans le mariage "il n'est pas question que de reproduction". Certes, la Bible hébraïque dit "croissez et multipliez" mais elle dit aussi autre chose. Il est aussi demandé de vivre "l'épreuve de l'altérité", c'est-à-dire "la présence d'un autre qui fait douter de soi".

Dans le judaïsme, des rituels organisent la vie du couple en fonction du cycle ovarien. Par exemple, "le passage après les règles dans le bain rituel". On ne parle plus aujourd'hui de "pur" et "d'impur", prévient le rabbin mais de "séparation" et de "retrouvailles", comme "un jeu qui est au fond aussi un jeu amoureux". L'enjeu est de porter une attention au couple en tant que tel. "Il y a un véritable enjeu de ne pas voir le couple se dissoudre dans les fonctions matricielles, ou bien maternelles ou paternelles."

 

Invités

  • Nissim Sultan, rabbin du consistoire de Grenoble

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 22h et le dimanche à 13h30

Comment comprendre les rites, les fêtes qui rythment le calendrier hébraïque ? Comment lire la Bible à la lumière de la tradition juive ? Qu’apporte la lecture du Talmud ou les textes de Maïmonide à un croyant juif... ? Chaque semaine, dans un dialogue avec un fin connaisseur du monde juif, Elise Chardonnet nous fait entrer dans la richesse de cette tradition religieuse qui est à la racine du christianisme et de l’islam.

Le présentateur

Élise Chardonnet