BIBLE - La Genèse : une leçon pour chacun de nous

Présentée par

S'abonner à l'émission

La Saga de la Bible

mercredi 25 mai 2016 à 16h00

Durée émission : 25 min

BIBLE - La Genèse : une leçon pour chacun de nous

© 1961 Marc Chagall - Extrait de la toile " Le Jardin d'Eden"

Suite et fin de notre périple dans le jardin d’Eden. Adam et Eve vont faire la connaissance du serpent. Une rencontre qui mettra fin à leur séjour au Paradis.

 
"Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que le Seigneur Dieu avait faits. Il dit à la femme : « Alors, Dieu vous a vraiment dit : “Vous ne mangerez d’aucun arbre du jardin” ? »
La femme répondit au serpent : « Nous mangeons les fruits des arbres du jardin.
Mais, pour le fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : “Vous n’en mangerez pas, vous n’y toucherez pas, sinon vous mourrez.” »
Le serpent dit à la femme : « Pas du tout ! Vous ne mourrez pas !
Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. »
La femme s’aperçut que le fruit de l’arbre devait être savoureux, qu’il était agréable à regarder et qu’il était désirable, cet arbre, puisqu’il donnait l’intelligence. Elle prit de son fruit, et en mangea. Elle en donna aussi à son mari, et il en mangea.
Alors leurs yeux à tous deux s’ouvrirent et ils se rendirent compte qu’ils étaient nus. Ils attachèrent les unes aux autres des feuilles de figuier, et ils s’en firent des pagnes."
(Gn, 3, 1-7)*

Dans le chapitre 3 de la Genèse, le serpent s’adresse à Eve et la questionne. Toutefois, ses demandes et ses affirmations sont erronées, voire arrangées dans sont intérêt. Cet animal est mystérieux  puisqu’il  n’est ni Dieu et ni l’Homme, c’est aussi le seul animal terrestre à ne pas avoir de pattes. Dans ce texte, on ne sait pas s’il est divinisé ou s’il présente une quelconque forme de malédiction.
La suite du texte nous en apprend plus.

« On peut imaginer que le serpent est quelqu’un de jaloux » Nicole Fabre, bibliste.

« Il interprète la parole de Dieu comme étant une parole qui va maintenir l’Homme dans une non connaissance.» explique-t-elle.
Eve va donc sur les conseils du serpent, manger  un fruit de l’arbre et le faire goûter à Adam. « "Ils se rendirent compte qu’ils étaient nus." Cette phrase est intéressante raconte  Nicole Fabre. L’homme et la femme ont subitement honte de leur fragilité, de leur vulnérabilité. » Malgré cet acte cela ne changera pas les relations entre Dieu et l’Homme.
« Ce texte est comme une leçon, un apprentissage et pour Adam et pour Eve» ajoute la bibliste. 

* Source : AELF

Emission enregistrée en décembre 2011

Invités

  • Nicole Fabre, bibliste, pasteur de l'Eglise Réformée de France

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le lundi à 13h30 et le samedi à 22h

Avec Bénédicte Draillard  découvrez de passionnantes histoires bibliques ! Chaque semaine, un bibliste dresse le portrait d'un personnage de la Bible et raconte la grande aventure de l'Homme face à Dieu. Une émission qui donne le goût d'ouvrir, de lire et de savourer la Parole de Dieu.

Le présentateur

Bénédicte Draillard

Passionnée de relations humaines et de spiritualité, Bénédicte a un parcours divers et varié! Directrice littéraire d’une maison d’édition religieuse et canoniste, elle collabore à RCF depuis une vingtaine d’années. Sa joie est de partager avec les auditeurs ses coups de cœur littéraires et la saveur de la Parole de Dieu.