"Comme votre cœur est lent à croire" - Le récit des pèlerins d'Emmaüs

Présentée par

S'abonner à l'émission

La Saga de la Bible

mercredi 29 juin 2016 à 16h00

Durée émission : 25 min

"Comme votre cœur est lent à croire" - Le récit des pèlerins d'Emmaüs

© Arcabas - Les pèlerins d'Emmaüs

Saint Luc raconte comment, sur la route d'Emmaüs, le Christ ressuscité s'est manifesté à deux disciples, lentement, avec pédagogie. Le p. Philippe Abadie répond à Bénédicte Draillard.

Le récit des deux disciples faisant route vers Emmaüs habite les mémoires. Tournant le dos à Jérusalem ils rentrent chez eux abattus, amers, peut-être même en colère. Leur maître, un prophète puissant, en qui ils avaient mis toute leur espérance, Jésus, est mort. Il ne reste plus qu'à rentrer chez soi et, dans la désolation, faire le deuil de leurs illusions. Mais le Christ ressuscité vient à leur rencontre. Ce texte du chapitre 24 de l'Evangile de Luc est  cher au coeur de tous les exégètes car on y voit Jésus expliquer les Ecritures.

 


©Wikimédia commons - Les pèlerins d'Emmaüs, Rembrandt (1648)

 

Le jour même de la Résurrection, au soir de la Pâques, alors que les anges sont apparus aux femmes, que le corps de Jésus a disparu, les deux disciples d'Emmanüs n'ont encore qu'une image en tête: la Crucifixion. En quittant Jérusalem pour Emmaüs, "ils quittent leur espérance", explique le p. Philippe Abadie. Ils avaient espéré que celui qui était entré triomphant dans Jérusalem soit effectivemment le Messie, c'est-à-dire le fils de David, figure mythique pour les juifs. Ce qu'ils attendaient, dans leur pays sous occupation romaine, c'était un libérateur de type politique.

Entre Jérusalem et Emmaüs, il y a environ 12 km: au long du chemin, un homme les aborde et fait route avec eux, se mettant à leur rythme. Au commencement du récit il est dit que cet homme est Jésus, mais rapidement il n'est plus qu'un inconnu. Par ses questions, il les oblige à dire le sens de leur angoisse. Pour l'exégète, ce texte est "un credo sans Résurrection": l'inconnu leur fait sortir ce qui est leur angoisse et leur tristesse pôur les guider vers l'espérance. "Comme votre cœur est lent à croire", leur dit le Christ au verset 25.

 

Le même jour, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé. Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux. Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.
Jésus leur dit : « De quoi discutez-vous en marchant ? » Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes. L’un des deux, nommé Cléophas, lui répondit : « Tu es bien le seul étranger résidant à Jérusalem qui ignore les événements de ces jours-ci. » Il leur dit : « Quels événements ? » Ils lui répondirent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth, cet homme qui était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple: comment les grands prêtres et nos chefs l’ont livré, ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié. Nous, nous espérions que c’était lui qui allait délivrer Israël. Mais avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé. À vrai dire, des femmes de notre groupe nous ont remplis de stupeur. Quand, dès l’aurore, elles sont allées au tombeau, elles n’ont pas trouvé son corps ; elles sont venues nous dire qu’elles avaient même eu une vision : des anges, qui disaient qu’il est vivant. Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu. »
Il leur dit alors : « Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce que les prophètes ont dit ! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela pour entrer dans sa gloire ? » Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur interpréta, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait.
Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin. Mais ils s’efforcèrent de le retenir : « Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux. Quand il fut à table avec eux, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna.
Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. Ils se dirent l’un à l’autre : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? »
Luc, 24, 13-32 (Source: AELF)

 

Les dernières émissions

L'émission

Le lundi à 13h30 et le samedi à 22h

Avec Bénédicte Draillard  découvrez de passionnantes histoires bibliques ! Chaque semaine, un bibliste dresse le portrait d'un personnage de la Bible et raconte la grande aventure de l'Homme face à Dieu. Une émission qui donne le goût d'ouvrir, de lire et de savourer la Parole de Dieu.

Le présentateur

Bénédicte Draillard

Passionnée de relations humaines et de spiritualité, Bénédicte a un parcours divers et varié! Directrice littéraire d’une maison d’édition religieuse et canoniste, elle collabore à RCF depuis une vingtaine d’années. Sa joie est de partager avec les auditeurs ses coups de cœur littéraires et la saveur de la Parole de Dieu.