L'enfance du Christ, comment le Verbe de Dieu est devenu homme

© Wikimédia Commmons - Saint Joseph charpentier (détail), par Georges de La Tour, v. 1645

Quelle a été l'enfance du Christ ? Jésus est-il passé par les mêmes étapes d'apprentissage que les autres enfants ? En cette période de l'Avent, RCF vous propose un dossier pour découvrir ce que dit la Bible des premières années de Jésus et approfondir le sens de l'Incarnation.

L'AVENT SUR RCF - Une vie donnée, à l'écoute des bienheureux d'Algérie - 19 martyrs de l'Église d'Algérie seront béatifiés le 8 décembre à Oran. Mgr Pierre Claverie, les moines de Tibhirine et les 11 autres religieux bientôt béatifiés avaient fait le choix de rester fidèles à l'Église d'Algérie et à leurs amis et voisins algériens en dépit des risques encourus dans une décennie 90 marquée par la violence. RCF met en place une programmation spéciale à l'occasion de cet événement.
> Voir le dossier de RCF

 

Les Évangiles de l'enfance du Christ [1/5] Les Annonciations

Les Évangiles de l'enfance du Christ [1/5] Les Annonciations

Les récits d'enfance de Matthieu et Luc sont des textes bien plus théologiques qu'historiques. Les évangélistes y ont mis toute leur foi. Le P. Philippe Abadie répond à Bénédicte Draillard.

Comment lire les récits de l'enfance du Christ ? Ceux qui les ont écrit, n'étaient pas soucieux de justesse historique. Comme l'explique le P. Philippe Abadie, Luc et Matthieu "sont d'abord des croyants", dans leur écriture "ils ont mis l'essentiel de leur foi". Ce récits nous aident à lire l'ensemble des Textes saints avec une regard renouvellé.

 

 

L'enfance du Christ...

"L'enfance de Jésus n'a pas intéressé les premiers chrétiens." Ainsi Saint Paul ne parle-t-il que de la mort et de la résurrection de Jésus. Ce qui les a intéressés d'abord, ce sont les prédications de l'homme de Nazareth.
 

... un récit théologique

Les récits d'enfance furent une réponse théologique aux premières hérésies, qui étaient de dire que Jésus était un homme "adopté" par son Esprit au baptême. Saint Luc, dans son récit de l'Annonciation, explique que dès sa conception même Jésus a été fils de Dieu. Une réponse théologique bien plus qu'historique.
 

Emission enregistrée en novembre 2010

Les Évangiles de l'enfance du Christ [2/5] La Visitation

Les Évangiles de l'enfance du Christ [2/5] La Visitation

Dans les récits d'enfance, les évangélistes ont voulu montrer l'accomplissement des Écritures. Un style prophétique que le P. Philippe Abadie explique au micro de Bénédicte Draillard.

Dans l'Évangile de Luc on trouve un épisode célèbre appelé Visitation, où Marie rend visite à sa cousine Élisabeth. Ce passage fait suite à deux moments fondateurs : celui où l'ange annonce à Zacharie que sa femme Elisabeth et lui auront un fils malgré leur stérilité - ce sera Jean ; et celle où l'ange annonce à Marie qu'elle va enfanter le fils de Dieu. Quand Marie court vers Élisabeth, c'est "tout le joyeux message dont elle est porteuse - l'Évangile - qui va vers ce vieux couple stérile", dit le bibliste Philippe Abadie. On peut y voir le Nouveau Testament à la rencontre de l'Ancien.

"Heureuse celle qui a cru"

 

 

Marie rend visite à Élisabeth (Luc 1, 39-56)

En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »
Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle. (Source : AELF)
 

Les récits de l'enfance du Christ

Matthieu et Luc sont les deux auteurs des récits de l'enfance du Christ. Des récits fortement influencés par la "Septante", comme le souligne le P. Philippe Abadie. La "Septante" est la traduction grecque de la Bible faite autour du IIIè siècle av. J.-C. "Il y a une volonté de montrer l'accomplissement des Écritures dans ces deux naissances", celle de Jésus et celle de Jean. 

Les Évangiles de l'enfance ont été écrits très tardivement par rapport aux autres textes de l'Ancien Testament. Leur portée est surtout théologique, on y trouve "toute la confession de foi de l'Église", explique le Père Abadie. Et derrière la parole que Marie reçoit c'est la confession de foi de l'Église.

 

Emission enregistrée en novembre 2010

 

Les Évangiles de l'enfance du Christ [3/5] Les nativités

Les Évangiles de l'enfance du Christ [3/5] Les nativités

Jésus et Jean sont nés à six mois d'écart. Dans l’Évangile de Luc, les destins des deux enfants sont entrelacés. Bénédicte Draillard reçoit Philippe Abadie.

Dans l'Evangile de saint Luc, on ne peut évoquer la nativité de Jésus sans faire un parallèle avec celle de Jean-Baptiste, né six mois avant le Christ. A la manière de Plutarque, l'auteur entrelace les destinées des deux enfants. "Les deux enfants se croisent mais à travers les mères, les figures de Marie et Elisabeth", explique le P. Philippe Abadie.

"Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils. Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait montré la grandeur de sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle." (Lc, 1, 57-58 - source: AELF)

 

 

Emission enregistrée en novembre 2010

 

Les Évangiles de l'enfance du Christ [4/5] La généalogie de Jésus, selon Matthieu

La Saga de la Bible

Selon l'usage oriental, Matthieu commence l'histoire de Jésus par sa généalogie. Il situe Jésus au sein du peuple d'Abraham. Bénédicte Draillard reçoit le P. Philippe Abadie.

 

 

Émission enregistrée en novembre 2010

 

Qu'est-ce que la fête de l'Épiphanie ?

Qu'est-ce que la fête de l'Épiphanie ?

Le 6 janvier on fête l'Épiphanie, jour où "des mages venus d'Orient" se prosternent devant l'enfant Jésus. Dans le récit qu'en fait Matthieu, les acteurs de la Passion sont déjà présents.

Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. » En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui.
(Mt 2, 1-3)

 

Ce dimanche 6 janvier, on fête l'Épiphanie, c'est-à-dire la manifestation de Dieu au monde. Un jour que l'on appelle aussi jour des rois, en référence aux rois mages. Melchior, Gaspard et Balthazar, "des mages venus d’Orient" adorer l'enfant qui vient de naître. Le récit qu'en fait Matthieu est d'une grande richesse théologique, il anticipe sur les récits de la Passion.

 

 

JÉSUS, UN ENFANT REJETÉ DÈS SA NAISSANCE

Dans ce récit fait de beauté mais aussi de drames, puisqu'on parle du massacre des enfants de Bethléem, les acteurs de la Passion sont déjà présents : Hérode, qui représente l'autorité politique, mais aussi les prêtres et les scribes. "C'est les mêmes qui rejettent l'Enfant et qui, dans la personne non pas d'Hérode mais de Pilate le gouverneur romain, et du grand prêtre Caïphe et des scribes, rejetteront le Messie d'Israël." Comme Moïse enfant, Jésus est rejeté dès sa naissance. Le P. Abadie ajoute : "Ce sont les païens, les mages, qui se réjouissent de sa venue comme les nations païennes se réjouiront de la venue du Sauveur." Tout le drame à venir de l'Évangile est là, que Matthieu met en scène.
 

Les mages, des païens guidés par Une étoile

Venus d'Orient, les mages sont des astrologues, des savants. "Ce qui les guide c'est à la fois leur savoir mais il leur manque la clé essentielle. Ils sont guidés par une foi, la leur, mais ils ne savent pas où est le roi des Juifs." Presque naturellement, ils se rendent au palais du roi Hérode, à Jérusalem, pour le trouver. "Ils cherchent donc le roi des Juifs dans l'héritage du roi Hérode."

Or il est dit que Jésus est né à Bethléem. Mais il n'y a que les mages pour s'y rendre. "Ce qui est terrible dans le récit c'est que les autorités du judaïsme de l'époque restent sans se déplacer, ce sont les païens qui font le voyage." Au verset 7 de l'Évangile de Matthieu (chapitre 2) de manière significative, on ne parle déjà plus du "roi Hérode" mais de "Hérode" tout court. "Le véritable roi des Juifs n'est plus à Jérusalem il est à Béthléem."

 

Émission enregistrée en novembre 2010

 

Sur le même thème :