[L'Évangile du dimanche] Ces richesses qui nous possèdent

Présentée par

S'abonner à l'émission

Enfin une Bonne Nouvelle

mercredi 10 octobre à 16h00

Durée émission : 25 min

[L'Évangile du dimanche] Ces richesses qui nous possèdent

© Photo by rawpixel on Unsplash

Pour se laisser aimer et croire en l'autre, il faut manquer. Parfois nos possessions nous empêchent de nous ouvrir à la relation. Jésus peut nous aider à nous libérer pour aimer...

00:00

00:00

Doit-on tout quitter pour accéder à une vie pleinement vivante, débordante, telle que Jésus la promet à ceux et celles qu’il rencontre ? Pour le suivre, faudrait-il laisser maison, mari, femme et enfants mais aussi fermer son compte en banque après avoir versé toutes ses économies à une association humanitaire ? L’Évangile de ce dimanche et dur à entendre, les disciples eux-mêmes sont complètement déconcertés devant un Jésus qui fait l’éloge du vide. Il y est question d’un homme bien sous tout rapport pas encore prêt à ouvrir sa bourse, d’un chameau agile et d’une promesse d’abondance inouïe pour ceux qui taillent la route.

 

"Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu"

 

ENFIN UNE BONNE NOUVELLE, SUR RCF -  Les Évangiles sont des récits porteurs de vie et il n’est jamais trop tard pour en découvrir la saveur et l’incomparable élan qui s’y dégage. Ces textes racontent la vie de Jésus de Nazareth, vrai homme, vrai dieu, ont été écrits à la lumière de la résurrection, cet événement phare qui a bouleversé l’ordre du monde. Pour vous donner le goût d’aller découvrir ou redécouvrir les rencontres de Jésus, ses paraboles, sa vie en Galilée, Béatrice Soltner vous propose chaque semaine une plongée en eaux profondes dans l'Évangile du dimanche. Accompagnée d’un invité, catholique ou protestant, elle prend le temps de cheminer dans les pages de Marc, Luc, Mathieu et Jean, au gré du temps liturgique...
> En savoir plus

 

L'Évangile du dimanche 14 octobre (Mc 10, 17-30)

À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! » De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question. Il leur déclara : « Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère envers elle. Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre, elle devient adultère. » 

Des gens présentaient à Jésus des enfants pour qu’il pose la main sur eux ; mais les disciples les écartèrent vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. » Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.

Jésus se mettait en route quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? » Jésus lui dit : « Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul. Tu connais les commandements : Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère. » L’homme répondit : « Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. » Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. » Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.

Alors Jésus regarda autour de lui et dit à ses disciples : « Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! » Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Jésus reprenant la parole leur dit : « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu ! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »

De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut être sauvé ? » Jésus les regarde et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. » Pierre se mit à dire à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. » Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle.

 

Source : AELF

 

Invités

  • Père Sébastien Antoni , prêtre de la Congrégation des Augustins de l'Assomption

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 16h, le vendredi à 22h et le dimanche à 18h30

Peu de nos contemporains connaissent les Évangiles. Ils n'y sont pas hostiles mais ils n'ont plus d'occasion d'y avoir accès. C'est partant de ce constat que, avec l'éclairage d'un bibliste, Béatrice Soltner nous propose chaque semaine un texte d'Évangile pour qu'il soit entendu (ou réentendu), pour en savourer la nouveauté et faire l'expérience que - si incroyable que ce soit à l'heure de l'instantanéité - cette parole écrite il y a plus de 2.000 ans nous rejoint toujours au plus profond.

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.