[L'Évangile du dimanche] La Transfiguration

Présentée par

S'abonner à l'émission

Enfin une Bonne Nouvelle

mercredi 13 mars à 16h00

Durée émission : 25 min

[L'Évangile du dimanche] La Transfiguration

© Wikimédia Commons - La Transfiguration, par Théophane le Grec (?), XVe siècle

La mort n'aura pas le dernier mot : le message est décisif pour ouvrir le Carême. Les chrétiens qui se mettent en route vers Pâques sont invités à laisser le Vivant rayonner en eux...

Alors que la période du Carême a commencé pour les chrétiens, l'Évangile de ce dimanche se colore des teintes de la résurrection. Jésus y apparaît sur la montage avec un visage rayonnant, éclatant de blancheur, dialoguant avec les plus illustres personnages de la Bible : Moïse et Élie. Ce récit construit par l’évangéliste Luc après la résurrection du Christ est une sorte de catéchèse en images pour signifier le sens du mystère pascal, mystère d’une mort qui mène à la vie. Explications du Père Daniel Duigou.

 

LE CARÊME SUR RCF - Tout au long du Carême, RCF est à vos côtés pour vous permettre de vivre ce temps fort spirituel. Découvrez notre programmation spéciale.
> Cliquez ici pour en savoir plus

 

Évangile du dimanche 17 mars (Lc 9, 28-36)

Environ huit jours après avoir prononcé ces paroles, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier. Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante. Voici que deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem.

Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, restant éveillés, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés. Ces derniers s’éloignaient de lui, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est bon que nous soyons ici ! Faisons trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il ne savait pas ce qu’il disait. 

Pierre n’avait pas fini de parler, qu’une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu’ils y pénétrèrent. Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le ! » Et pendant que la voix se faisait entendre, il n’y avait plus que Jésus, seul. Les disciples gardèrent le silence et, en ces jours-là, ils ne rapportèrent à personne rien de ce qu’ils avaient vu.

 

Invités

  • Père Daniel Duigou, curé de la paroisse Saint-Merry (Paris), psychanalyste

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 16h, le vendredi à 22h et le dimanche à 18h30

Peu de nos contemporains connaissent les Évangiles. Ils n'y sont pas hostiles mais ils n'ont plus d'occasion d'y avoir accès. C'est partant de ce constat que, avec l'éclairage d'un bibliste, Béatrice Soltner nous propose chaque semaine un texte d'Évangile pour qu'il soit entendu (ou réentendu), pour en savourer la nouveauté et faire l'expérience que - si incroyable que ce soit à l'heure de l'instantanéité - cette parole écrite il y a plus de 2.000 ans nous rejoint toujours au plus profond.

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.