[L’Évangile du dimanche] Rien ne nous appartient, tout se reçoit

Présentée par UA-128504

S'abonner à l'émission

Enfin une Bonne Nouvelle

jeudi 1 octobre à 22h00

Durée émission : 25 min

[L’Évangile du dimanche] Rien ne nous appartient, tout se reçoit

© Photo by Moritz Knöringer on Unsplash

Les fruits que nous offre Dieu sont illimités! Encore faut-il consentir à les recevoir et non pas les arracher par peur de manquer. Ainsi en est-il dans le royaume proposé par Jésus.

Alors que la vigne devrait être symbole de fête, de partage des fruits et de joie commune, la vendange dont parle Jésus dans la parabole de ce dimanche est mêlée d’amertume, de coups et de sang. Jésus est monté à Jérusalem pour donner sa vie jusqu’au bout, il n’a plus rien à perdre et veut croire qu’il est encore temps de transformer le cœur des religieux qui s’opposent à lui. Explications de la théologienne Marie-Laure Durand.

 

Évangile du dimanche 4 octobre (Mt 21, 33-43)

Jésus disait aux grands prêtres et aux anciens du peuple : « Écoutez cette parabole : Un homme était propriétaire d’un domaine ; il planta une vigne, l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et bâtit une tour de garde. Puis il loua cette vigne à des vignerons, et partit en voyage. Quand arriva le temps des fruits, il envoya ses serviteurs auprès des vignerons pour se faire remettre le produit de sa vigne. Mais les vignerons se saisirent des serviteurs, frappèrent l’un, tuèrent l’autre, lapidèrent le troisième. De nouveau, le propriétaire envoya d’autres serviteurs plus nombreux que les premiers ; mais on les traita de la même façon. 

Finalement, il leur envoya son fils, en se disant : ‘Ils respecteront mon fils.’ Mais, voyant le fils, les vignerons se dirent entre eux : ‘Voici l’héritier : venez ! tuons-le, nous aurons son héritage !’ Ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent. Eh bien ! quand le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ? »

On lui répond : « Ces misérables, il les fera périr misérablement. Il louera la vigne à d’autres vignerons, qui lui en remettront le produit en temps voulu. » Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu dans les Écritures : La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle : c’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux ! Aussi, je vous le dis : Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à une nation qui lui fera produire ses fruits. 

 

​(Traduction : AELF)

 

Invités

  • Marie-Laure Durand, théologienne, bibliste, anthropologue

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le jeudi à 22h, le vendredi à 13h30 et le dimanche à 8h

Peu de nos contemporains connaissent les Évangiles. Ils n'y sont pas hostiles mais ils n'ont plus d'occasion d'y avoir accès. C'est partant de ce constat que, avec l'éclairage d'un bibliste, Béatrice Soltner nous propose chaque semaine un texte d'Évangile pour qu'il soit entendu (ou réentendu), pour en savourer la nouveauté et faire l'expérience que - si incroyable que ce soit à l'heure de l'instantanéité - cette parole écrite il y a plus de 2.000 ans nous rejoint toujours au plus profond.

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.