La Bible, histoire de la découverte d'un Dieu de miséricorde

Présentée par

S'abonner à l'émission

Dialogue

vendredi 23 décembre 2016 à 16h00

Durée émission : 25 min

La Bible, histoire de la découverte d'un Dieu de miséricorde

© Pierre Gibert

"Le Dieu de la Bible c'est d'abord le Dieu des hommes qui ont écrit la Bible." D'où les images d'un Dieu violent dans les textes sacrés. Marie-Françoise Tinel reçoit Pierre Gibert.

"Ils ont cherché le vrai Dieu. Ils ne l'ont pas cherché en dehors de l'histoire humaine, en dehors du temps et du sens de cette histoire humaine. C'est au cœur des fureurs de leur histoire, au cœur de leur expérience, qu'ils l'ont peu à peu découvert. De cette découverte, ces chercheurs du vrai Dieu et du sens de l'histoire ont rendu témoignage dans l'ouvrage le plus lu au monde dans la Bible." Pierre Gibert est l'auteur d'un ouvrage sur la miséricorde de Dieu, "Ce que dit la Bible sur la miséricorde" (éd. Nouvelle Cité). Il explique que le Dieu de la Bible est d'abord le Dieu des hommes de la Bible.
 

Dieu de violence

La façon dont Dieu est décrit dans la Bible correspond à ce que les hommes ont "imaginé": il ne faut pas avoir peur du mot dit le bibliste. D'où ce Dieu de violence, que l'on reproche parfois à la Bible. Et ce que le P. Pierre Gibert explique, c'est qu'i a fallu du temps à l'humanité pour découvrir un Dieu de miséricorde.
 

Avant le monothéisme, le polythéisme

"L'humanité dans son ensemble est spontanément polythéiste." avant la décpouvert d'un Dieu, il y eut le polythéisme, l'adoration de plusieurs divinité. Même si très vite les cultures sont passées à un monolâtrisme, c'est-à-dire au choix de l'un des dieux parmi les autres. "En général le polythéisme provoque le monolâtrisme." L'Egypte, avec Akhenaton, en est un bon exemple.
 

A l'origine du monothéisme, les prophètes

Ce sont les prophètes qui ont prêché un Dieu unique et dénoncé la souffrance. Ilsont prêté à Dieu des sentiments humains, comme la colère, ou la violence - une violence dirigée contre les injustices. Et c'est précisément cette logique-là qui fait advenir un Dieu de miséricorde: Dieu est à l'inverse de l'homme. Le Dieu de l'Ancien Testament est un Dieu de miséricorde même si au sens strict le mot n'apparaît pas. En revanche, on y trouve un Dieu de pardon, de pitié... des termes qu'englobe la notion de miséricorde.

 

Emission enregistrée en juin 2015

 

Invités

  • Père Pierre Gibert, prêtre jésuite, bibliste, historien

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 13h30 et le samedi à 15h

Mieux comprendre le monde, dans lequel nous sommes invités à vivre en chrétiens, grâce aux travaux des historiens, des sociologues et des artistes ainsi qu’à travers la réflexion philosophique. C'est ce que vous proposent Monserrata Vidal et Sarah Brunel.  

Le présentateur

Marie-Françoise Tinel

Marie-Françoise est bénévole au service de l'émission  Dialogue   depuis 2000. Après avoir été professeur de philosophie dans l'enseignement public, c’est pour elle « une façon passionnante de continuer à être « passeur » des travaux des chercheurs, au carrefour du culturel et du religieux ».