La souffrance dans la Bible 1/7 Mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?

Présentée par

S'abonner à l'émission

La Saga de la Bible

samedi 15 juillet 2017 à 11h30

Durée émission : 25 min

La Saga de la Bible

© Michael BUNEL/CIRIC - Janvier 2017, camp de réfugiés à Belgrade, Serbie.

Tout au long du carême la saga de la Bible aborde la question si délicate de la souffrance. Nous retrouvons le pasteur Nicole Fabre, bibliste et aumônière d'hôpital qui aborde ce sujet avec finesse. Elle reprends le cri de de detresse de Jésus sur la croix cité dans les évangiles de Mathieu et de Marc :

Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?

Vers la neuvième heure, Jésus cria d’une voix forte: «Éli, Éli, lema sabactani?», ce qui veut dire: «Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné?» (Mt, 27, 46)*

 

Ce sont les paroles de Jésus à l'agonie, crucifié au milieu de quolibets. Un cri de de détresse physique et psychique, existentielle. Dieu est donc aussi souffrance: il a connu la vulnérabilité. Une image "en contrepoint de tout ce que l'on pense sur Dieu", explique Nicole Fabre.
 

Je n'ai d'autre pain que mes larmes, le jour, la nuit, * moi qui chaque jour entends dire : « Où est-il ton Dieu ? » (Ps 41, 4)*

 

Dieu est loin et la souffrance est proche

 

Jésus se laisse atteindre par le mal

Ces dernières paroles du Christ sur la croix - cri de vie, cri de souffrance - sont une prière que l'on retrouve dans les psaumes. "C'est cet écartèlement: Dieu est loin et la souffrance est proche." Pour la bibliste, "Jésus est alors au cœur de l'incompréhension entre Dieu et les hommes." Ce que saint Paul a décrit d'une autre manière. "Je ne fais pas le bien que je voudrais, mais je commets le mal que je ne voudrais pas." (Rm, 7, 19)* Il s'agit là des "forces de mort que l'on n'aimerait pas trouver en nous". Jésus ne repousse pas les contradictions, il se laisse au contraire atteindre par les violences au cœur de la nature humaine.
 

parler de la souffrance

Ce récit poignant de la Passion, on le réentend chaque année lors de l'office du Vendredi saint. Il nous fait "plonger en des lieux où on n'a pas envie d'aller voir, écouter des personnes que l'on n'a pas envie d'écouter", admet Nicole Fabre. Parce que ce texte nous dit "jusqu'où la souffrance peut défigurer l'homme et mettre à bas tous nos rêves qui ne cessent de nous habiter".

La souffrance c'est difficile d'en parler sans blesser tous ceux qui en font l'expérience. En tant que pasteure et aumônier d'hôpitaux, Nicole Fabre confie: "Je suis extraordinairement étonnée de découvrir, dans des regards, des sourires, des connivences, des confessions, combien la vie se donne encore et peut-être de manière plus forte sans doute, dans ses racines mises à nu."

 

*Source: AELF

 

Invités

  • Nicole Fabre , pasteure de l'Eglise protestante unie, bibliste

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 16h00 et le jeudi à 22h00

Avec Bénédicte Draillard  découvrez de passionnantes histoires bibliques ! Chaque semaine, un bibliste dresse le portrait d'un personnage de la Bible et raconte la grande aventure de l'Homme face à Dieu. Une émission qui donne le goût d'ouvrir, de lire et de savourer la Parole de Dieu.  

Le présentateur

Bénédicte Draillard

Passionnée de relations humaines et de spiritualité, Bénédicte a un parcours divers et varié! Directrice littéraire d’une maison d’édition religieuse et canoniste, elle collabore à RCF depuis une vingtaine d’années. Sa joie est de partager avec les auditeurs ses coups de cœur littéraires et la saveur de la Parole de Dieu.