Les Béatitudes - Pourquoi dit-on "Heureux les affligés, les affamés de justice" ?

S'abonner à l'émission

La Saga de la Bible

lundi 5 août 2019 à 15h00

Durée émission : 25 min

Les Béatitudes - Pourquoi dit-on "Heureux les affligés, les affamés de justice" ?

© Photo by Cristian Newman on Unsplash

Anne Faisandier nous explique cette parole pour le moins énigmatique du Christ : "Heureux les affligés, heureux les affamés de justice".

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Dieu révélé en Jésus partage nos douleurs

"Heureux ceux qui" : ce n'est pas une injonction. Jésus exprime le fait que, peut-être, on ne puisse pas entendre une parole consolatrice à un moment donné, mais rappelle que l'espoir n'est pas mort : cela ne signifie pas que le bonheur nous soit interdit à jamais.

Si un malheur nous touche aujourd'hui, ce n'est pas la fin de toute vie. Pleurer, ce sont des larmes de compassion et d'impuissance, comme Jésus avec Lazare. On doit vivre avec la réalité, limitée par la mort, et il faut l'affronter. Dieu, révélé en Jésus, nous accompagne. Il entend nos souffrances et sait que nos larmes sont vraies.
 

Pleurer avec ceux qui pleurent 

"Heureux ceux qui pleurent" précède "Heureux les doux", et ce n'est probablement pas un hasard. Il faut trouver d'abord la douceur en soi pour la partager ensuite avec les autres. Prenons l'exemple des larmes de Pierre, qui pleure amèrement après avoir renié Jésus. Pierre doit faire le deuil de sa propre image de disciple parfait, mais il ne fuit pas sa responsabilité, il l'affronte. Judas, lui, se pend. Aussi, Pierre est présent sur la montagne au moment de la résurrection, et non Judas.
 

La justice dans la Bible

"Heureux ceux qui sont affamés et assoiffés de justice, car ils seront rassasiés". Ici, Dieu nous demande de nous ajuster à sa parole. Il s'agit d'une véritable ambition pour nos vies. Cette parole est eucharistique. Nous sommes rassasiés par le corps de Jésus, par la parole de Dieu incarnée qui peut venir habiter nos vies. La justice se joue dans la prière. Il faut pouvoir accepter que l'on a été ou que l'on est impuissant, que Dieu peut agir. On remet à Dieu notre révolte, mais nous lui faisons confiance. Ainsi, les chrétiens ne renoncent pas et restent debout. 
 

LE TEXTE DES BÉATITUDES (MT 5,1-12)

En ce temps-là, voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait : 
« Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux. 
Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés. 
Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage. 
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. 
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. 
Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu. 
Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. 
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux. 
Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. 
Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! C’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés."

 

ÉMISSION DIFFUSÉE EN DÉCEMBRE 2018

 

Invités

  • Anne Faisandier, pasteure de l'Église protestante unie de France (ÉPUdF)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 15h

Avec Bénédicte Draillard  découvrez de passionnantes histoires bibliques ! Chaque semaine, un bibliste dresse le portrait d'un personnage de la Bible et raconte la grande aventure de l'Homme face à Dieu. Une émission qui donne le goût d'ouvrir, de lire et de savourer la Parole de Dieu.