Carême - En quoi croyons-nous vraiment? (suite)

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le b.a.-ba du christianisme

mardi 3 mars à 22h00

Durée émission : 25 min

Le b.a.-ba du christianisme

© Corinne MERCIER/CIRIC - 3 juin 2012: Messe de profession de foi des jeunes de la paroisse Saint-Ambroise, Paris (75), France

Durant le Carême on est invités à approfondir notre foi. En quoi croyons-nous vraiment? Cela est résumé dans le Credo, un texte destiné à nous rassembler et nous transformer intérieurement.

LE CARÊME AVEC RCF, 40 JOURS POUR RÉORIENTER SA VIE - Du 26 février au 12 avril, RCF vous accompagne tout au long du Carême et de la Semaine sainte, jusqu'au Dimanche de Pâques. Découvrez notre programmation spéciale sur le thème "Réorienter sa vie".
> En savoir plus

 

Nous sommes en Carême, ce temps liturgique durant lequel les fidèles se préparent à la fête de Pâques. Un temps où l'on est invité à prendre du recul, changer de rythme, questionner ses habitudes et approfondir sa foi. Pour cela, on peut s'appuyer sur le Credo, un texte vieux de plusieurs siècles, véritable condensé de la foi chrétienne. Pour nous aider à mieux en comprendre le sens et la portée, Élise Chardonnet reçoit Frère Gonzague de Longcamp, de la communauté Saint-Jean.
 

Un texte qui nous Rassemble

Le Credo - un mot latin qui signifie "Je crois" - a été "mûrement réfléchi" au cours des siècles. Dans le but de pouvoir répondre à cette question : quels mots utiliser pour dire la foi chrétienne ? Les mots du Credo sont destinés à être prononcés en communauté. Ce sont des mots qui rassemblent.

À la messe, les catholiques prononcent soit le "Symbole des apôtres", soit le "Symbole de Nicée-Constantinople". Ces deux textes sont deux versions du Credo : "symbole" ayant pour origine un mot grec qui signifie "rassembler". Il s'agit en effet de "rassembler les éléments essentiels de notre foi, pour la dire et aussi se dire, se reconnaître, se retrouver" en tant que chrétiens. En 1968, le pape Paul VI a écrit et proclamé un "Credo du Peuple de Dieu".

 

Le Symbole des apôtres Le Symbole dit de Nicée-Constantinople 
Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre ;
et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur,
qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate,
a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers,
le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux,
est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit-Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints,
à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.

Amen.

Je crois en un seul Dieu, le Père Tout-Puissant,
Créateur du ciel et de la terre de l’univers visible et invisible.
Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles
Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, né de la Lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu, engendré, non pas créé, de même nature que le Père, et par Lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut, 
Il descendit du ciel ; par l’Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie, et S’est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et Il monta au ciel ;
Il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts ; et son règne n’aura pas de fin.
Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ;
Il procède du Père et du Fils ; avec le Père et le Fils,
Il reçoit même adoration et même gloire ;
Il a parlé par les prophètes.
Je crois en l’Église, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J’attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

Amen.
 

 

Un texte qui nous transforme

Le Credo est une profession de foi : la prononcer avec ferveur c'est accepter de se laisser transformer intérieurement. "La foi c'est une relation - d'ailleurs religion ça veut dire relier, explique Frère Gonzague de Longcamp, la foi c'est effectivement l'expérience de Dieu qui se révèle à moi. Dieu se révèle pour faire alliance, pour nous conduire quelque part." Une alliance qui se fait avec des mots : d'ailleurs, "il n'y a pas d'alliance sans mot"...
 

un texte pour toutes les églises chrétiennes 

Le Credo est aussi l'expression d'une identité. Il dit d'abord "l'identité de Dieu", du moins ils "lèvent une petite partie du voile sur le mystère de Dieu". Il dit aussi quelque chose de l'identité des chrétiens. Si certains mots de ces textes varient selon les différentes Églises chrétiennes, on y trouve l'essentiel de la foi que protestants, catholiques et orthodoxes sont amenés à professer.
 

 

 

Invités

  • Frère Gonzague de Longcamp, religieux, membre de la communauté Saint-Jean, théologien, enseignant à l'université catholique de Lyon (UCLy)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 12h30

"Le b.a-ba du christianisme" ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le christianisme sans jamais oser le (re)demander… Dans le souci de s’adresser au plus grand nombre et avec curiosité, Elise Chardonnet sollicite théologiens et biblistes pour un échange enthousiaste.

Le présentateur

Élise Chardonnet