Cinq figures de la mission, avec Mgr Michel Dubost

Présentée par

S'abonner à l'émission

Halte spirituelle, l'intégrale

samedi 5 octobre à 4h00

Durée émission : 55 min

Cinq figures de la mission, avec Mgr Michel Dubost

© Wikimedia Commons - Mgr Michel Dubost par Claude Truong-Ngoc

Mgr Michel Dubost explique comment saint Irénée de Lyon, saint François Xavier, Pauline Jaricot, sainte Thérèse de Lisieux ou Madeleine Delbrêl ont su annoncer, et incarner, l'amour de Dieu.

Saint Irénée de Lyon, saint François Xavier, Pauline Jaricot, sainte Thérèse de Lisieux et Madeleine Delbrêl sont de grandes figures chrétiennes qui nous aident à comprendre l'importance de la mission dans toute vie chrétienne. Octobre 2019 a été décrété mois extraordinaire de la mission par le pape François, pour célébrer le centenaire de la lettre apostolique "Maximum illud" rédigée en 1919 par Benoît XV. Ce sont les Œuvres pontificales missionnaires (OPM) qui coordonnent cet événement et proposent à l’ensemble des baptisés de méditer sur le thème de la mission au cœur du monde. 

 

MOIS MISSIONNAIRE EXTRAORDINAIRE - À l'occasion du mois missionnaire extraordinaire décidé par le pape François, RCF vous propose de vous plonger dans la vocation missionnaire de l'Église, celle de tout chrétien.
> Voir le dossier de RCF

 

Le centenaire de Maximum illud

La publication de la lettre apostolique Maximum illud, le 30 novembre 1919, est "un événement assez extraordinaire dont on n'a pas l'idée", explique Mgr Dubost. Aujourd'hui on a un pape argentin et il n'est pas rare de rencontrer dans nos paroisses des prêtres venus d'autres pays : "Avant Maximum illud, il n'y avait pas un évêque autochtone." Au sortir de la Grande guerre, le pape Benoît XV a décidé d'établir des Églises locales avec des évêques locaux et faire en sorte que les Églises locales ne dépendent pas d'un autre pays.

Dans sa lettre à l'occasion du centenaire de Maximum illud, le pape François explique : Benoît XV "avait senti la nécessité de requalifier de manière évangélique la mission dans le monde, afin qu’elle soit purifiée de toute collusion avec la colonisation et se tienne loin des visées nationalistes et expansionnistes qui avaient causé tant de désastres." Il ajoute : "Benoît XV a ainsi donné un élan spécial à la missio ad gentes, en s’employant, avec les outils conceptuels et de communication en usage à l’époque, à réveiller, en particulier auprès du clergé, la conscience du devoir missionnaire."
 

Qu'est-ce que la mission ?

"La mission c'est engager un débat avec l'autre pour sortir de ce qui est superficiel en nous, nous dit Mgr Dubost, sortir de ce qui est superficiel en lui, et approcher les uns et les autres de la vérité." La mission, pour les chrétiens, on dit que c'est annoncer la Bonne nouvelle : "La Bonne nouvelle c'est Dieu t'aime". Mais comme le fait remarquer le directeur des OPM, "quand nous disons Dieu t'aime, nous le croyons, mais est-ce que notre vie témoigne totalement que Dieu nous aime et qu'il aime la personne qui est en face de nous ?"
 

Cinq figures de la mission

• Saint Irénée de Lyon
Originaire de Turquie, saint Irénée de Lyon était évêque de Lyon au IIe siècle. Considéré comme l'un des Pères de l'Église, il est l'auteur de cette célèbre formule : "La gloire de Dieu c’est l’homme vivant ; la vie de l’homme, c’est de contempler Dieu." Pour Mgr Dubost, cela montre qu'Irénée "avait soif de vie" et que c'est la condition pour être missionnaire. Saint Irénée nous rappelle aussi que "nous sommes missionnés" et que "le Christ est venu d'ailleurs !"

• Saint François Xavier
Un jésuite devenu apôtre des Indes et du Japon au XVIe siècle.
Au cours de sa courte vie, le cofondateur de la compagnie de Jésus Saint François Xavier (1506-1552) a parcouru plus de 60.000 km ! Ce sont les populations pauvres de Goa, en Inde, qui "ont fait de cet aventurier un évangélisateur extraordinaire", qui a montré que l'on "ne peut pas être missionnaire si on reste entre gens bien élevés qui au fond ne se rendent pas compte de la misère du monde".

• Pauline Jaricot
Née dans un milieu aisée de Lyon, volontiers mondaine, Pauline Jaricot (1799-1862) s'est convertie à la faveur d'un sermon entendu à la messe. Grâce à son frère, elle a pris fait et cause pour les prêtres missionnaires auxquels elle a apporté un soutien financier via l'œuvre de la Propagation de la foi, qu'elle a fondée, et qui deviendra plus tard une œuvre pontificale.

• Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus
C'est un paradoxe : restée toute sa vie entre Alençon et Lisieux, où elle était carmélite, sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus (1873-1897) est la patronne des missions. "Sa manière de dire l'amour de Dieu c'est au fond de sortir totalement de soi-même, de vivre exactement ce à quoi Dieu l'appelle." Elle nous dit "quelque chose d'essentiel : est-ce que tu es capable de renoncer à toi-même pour t'occuper de l'autre ?"

• Madeleine Delbrêl
"La foi est faite pour être vécue aux frontières de l'Église", disait Madeleine Delbrêl (1904-1964), qui a fait de l'évangélisation une priorité dans sa vie d'assistante sociale à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). Une figure de l'évangélisation qui fait penser à ce que dit le pape François sur la sainteté, lui qui encourage à être des saints de la porte d'à côté, dans la vie concrète.

 

Invités

  • Mgr Michel Dubost, ancien évêque du diocèse d'Evry-Corbeil-Essonnes, administrateur apostolique de l'archidiocèse de Lyon, directeur des Œuvres pontificales missionnaires (OPM)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 21h

Halte Spirituelle est une émission de radio animée par Béatrice Soltner et Véronique Alzieu et diffusée quotidiennement sur RCF. Des entretiens où l'on puise dans l'expérience chrétienne pour engager une réflexion spirituelle aussi profonde qu'accessible. L'émission de référence de RCF !

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.