COP21: la solution est-elle spirituelle ?

Présentée par Philippe Lansac

S'abonner à l'émission

EMISSION SPECIALE

jeudi 3 décembre 2015 à 21h00

Durée émission : 5 min

COP21: la solution est-elle spirituelle ?

© RCF Lyon - Valérie-Anne Maître

Un cardinal, un athée et un rabbin parlent d'écologie. A l'occasion de la COP21, Philippe Lansac (RCF Lyon) anime le débat avec Mgr Barbarin, Axel Kahn et Haïm Korsia.

La COP21 sera-t-elle une étape décisive pour la sauvegarde de la planète ou un nouvel échec? Si la mobilisation de la société civile est forte, la négociation entre chefs d'Etat semble complexe. Tant de pays concernés, tant de situations variées aussi, et de moyens financiers inégaux.

"Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, et de tous les animaux qui vont et viennent sur la terre." GENESE, chap. 1, v. 28

Leviers spirituels de la mobilisation écologique. Les solutions économiques, politiques, culturelles... semblent si enchevêtrées que l'on se demande finalement comment lutter contre le réchauffement climatique. Et si la solution n'était pas tant collective qu'individuelle? Cette tension entre individuel et collectif anime les débats sur l'écologie depuis longtemps. Mais l'individuel renvoie notamment au spirituel.

C'est la question qu'a posée Philippe Lansac, de RCF Lyon, à ses invités, à l'occasion d'un débat organisé entre Mgr Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, Haïm Korsia, Grand Rabbin de France et le généticien Axel Kahn. Pour Haïm Korsia, cette COP21 sonne comme un miracle. Rappelant le psaume 133, "qu'il est bon et agréable que les frères vivent ensemble", le Grand Rabbin de France a estimé qu'il y a finalement assez peu d'occasions pour que tous les chefs d'Etat se retrouvent.

Pour Axel Kahn, "il fallait qu'il y ait une impulsion". Pour le généticien, "il faut réduire la consommation d'énergie, et décider de la transition". Mais au niveau indivuel, cette grande réunion a une vertu pédagogique. Mais pour cet agnostique, ce qui compte c'est "la prise de conscience" de cette COP21. "Nous sommes tous responsables des autres qui sont là, et de ceux qui ne sont pas encore nés". "Seul un esprit capable de se projeter dans le futur pouvait poser la question et le défi écologique" ajoute-t-il. Par conséquence, l'écologie est forcément une question d'esprit. 

Quant au cardinal Barbarin, il propose d'aller plus loin que ce verset de la Bible qui dit que l'homme "soumettra la terre". En la soumettant, l'homme l'a abîmé, d'où cette prise de conscience générale et individuelle, qui se traduit notamment par la COP21. L'archevêque de Lyon rappelle qu'il est également écrit que "Dieu plaça l'homme dans le jardin pour le cultiver et pour le garder". Tout l'enjeu de la conférence sur le climat en somme...
 

Invités

  • Cardinal Philippe Barbarin , archevêque de Lyon

  • Haïm Korsia , grand rabbin de France

  • Axel Kahn , généticien, essayiste

Les dernières émissions

L'émission

Durée variable

Evénement exceptionnel, temps fort spirituel ou fait marquant de l'actualité... restez connectés sur RCF !

Le présentateur

Philippe Lansac

Philippe Lansac est le directeur de la radio RCF Lyon.