Découvrir l'œuvre de Maurice Bellet

Présentée par

S'abonner à l'émission

Halte spirituelle, l'intégrale

vendredi 14 juin à 23h00

Durée émission : 55 min

Découvrir l'œuvre de Maurice Bellet

© Myriam Tonus - Maurice Bellet est l'auteur d'une œuvre au carrefour de la philosophie, la théologie, la psychanalyse et la littérature.

Une pensée hyper créative, une foi indestructible en l'homme, une écoute impérieuse du vivant, Maurice Bellet continue à nourrir ceux qui le lisent. Hommage à un prêtre inclassable.

"Bellet si on l'aborde avec la pure rationalité on est certain de rester à côté de quelque chose." Il est l’un des théologiens français qui a le plus renouvelé la spiritualité chrétienne au XXe siècle. Chercheur, marcheur infatigable, poète, grand écoutant, Maurice Bellet (1923-2018) nous laisse un héritage foisonnant à travers une soixantaine de livres dans lesquels s’entrecroisent théologie, philosophie et psychanalyse. Avec son ouvrage "Ouvrir l'espace du christianisme" (éd. Albin Michel) Myriam Tonus nous aide à découvrir l'œuvre de Maurice Bellet.
 

"Le Dieu pervers"

C'est à Maurice Bellet que l'on doit l'expression souvent reprise de "Dieu pervers" d'après le titre de l'un de ses ouvrages les plus connus (1979). Un texte célèbre où il déconstruit l’image d'un Dieu sadique qui devient l'ennemi de l'homme. Observateur du monde et des ces métamorphoses, le théologien sut aussi pointer les dangers encourus dans une société technicienne et marchande où l’homme parlant et pensant est réduit à l’état d’objet.
 

La découverte de la psychanalyse

"Sa mère rêvait d'avoir un fils prêtre, raconte Myriam Tonus, elle a tout fait pour qu'il devienne un enfant pieux et scrupuleux." Selon ses propres mots, Maurice Bellet deviendra "maladivement scrupuleux". Il se destinait à devenir prêtre mais durant sa formation il a "beaucoup souffert" : selon la théologienne, il y a de quoi en effet être "abasourdi, terrifié" quand on découvre "la tristesse, la vision noire de la foi" telle qu'elle était enseignée. 

À 40 ans, ce grand anxieux vit une profonde crise existentielle. "Sa vie s'effondre et se décompose." À tel point que l'un de ses supérieurs lui donne l'ordre de suivre une psychanalyse. Ainsi qu'il le dira lui-même, cela allait changer toute sa vie et le cours de sa théologie. 

"L'expérience de la psychanalyse lui a ouvert un espace dont il ne savait même pas que ça pouvait exister." Le prêtre découvre alors "une parole qu'il n'a jamais pu dire" et que jusque-là "il ne connaissait pas", celle de l'inconscient. Ce qui bouleverse également le théologien c'est de trouver en face de lui, un homme qui l'écoute, qui ne le juge pas et dont la mission est de l'aider à accoucher de cette parole.
 

la parole et l'écoute

Tout en restant prêtre, Maurice Bellet s'est mis à recevoir et à écouter ceux qui venaient à lui. "S'est imposée à lui cette expérience que dans le fond on parle toujours de la parole de Dieu, non pas des mots de Dieu, et que si c'est une parole, elle transforme, on l'écoute, on ne passe pas son temps à la lire, à la commenter, à glauser, etc." 

Maurice Bellet avait coutume de dire que l'on on pose tout le temps des questions à Dieu, mais que c'est lui qui nous pose question ! Pour lui, la première disposition à avoir était de se mettre à l'écoute de Dieu. Il commençait d'ailleurs ses temps de prière par cette invocation de Samuel : "Parle, ton serviteur écoute". "La parole de Maurice Bellet n'est pas une parole sur les Évangiles, sur le Christ, sur le Père ou la Trinité, c'est une parole qui se laisse interroger." 

 

Invités

  • Myriam Tonus, laïque dominicaine, théologienne, aumônière en hôpital psychiatrique

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 21h

Halte Spirituelle est une émission de radio animée par Béatrice Soltner et Véronique Alzieu et diffusée quotidiennement sur RCF. Des entretiens où l'on puise dans l'expérience chrétienne pour engager une réflexion spirituelle aussi profonde qu'accessible. L'émission de référence de RCF !

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.