[DOSSIER] Ecologie: désormais il faudra entendre la voix des chrétiens

18 juin 2015 Par

© Suus Wansink

A l'approche de la conférence-climat de Paris (30 novembre-11 décembre 2015), et alors que le Vatican publie l'encyclique du pape François, Laudato si', RCF vous propose des portraits de chrétiens qui s'impliquent pour la planète enrichis de réflexions de penseurs et de théologiens sur la question environnementale.

La France accueille du 30 novembre au 11 janvier 2015 la 21ème conférence des Nations-unies sur le changement climatique, appelée Cop21. La parution de la deuxième encyclique du pape François, intitulée "Laudato si" et consacrée à l'écologie, est annoncée pour le 18 juin 2015. Dans les sociétés occidentales, le questionnement sur la compatibilité de nos modes de vie avec la préservation de notre lieu de vie, la Terre, sont de plus en plus prégnants. Et les chrétiens dans tout ça? Qu'en pensent-ils? Que font-ils?

Il semble bel et bien que, longtemps assez silencieux sur les questions environnementales - à l'exception de quelques personnalités comme Jean-Marie Pelt et de protestants qui ont perçu plus tôt que les catholiques les enjeux de l'écologie - les chrétiens se saisissent enfin de la question et s'investissent concrètement pour préserver la Terre. Certains écologistes accusent le christianisme de promouvoir un anthropocentrisme exacerbé et d'avoir une part de responsabilité dans le désastre écologique actuel. Pour ceux-là, tout vient de la Genèse qui incite les hommes à croître, à se multiplier, à dominer la Terre, ouvrant ainsi la porte à tous les excès en matière d'exploitation par les hommes de leur milieu de vie. Pour Jean-Marie Pelt, l'argument ne tient pas car "de toute évidence, l’usure de la Terre est le propre de toutes les sociétés, y compris les moins chrétiennes". (1)

Depuis les années 80, les responsables des églises ont publié de nombreux textes, de statuts divers, parfois oecuméniques, appelant les chrétiens à défendre la Création. Il a fallu du temps pour que les chrétiens se saisissent largement de la question et s'investissent concrètement sur le terrain de l'écologie. Aujourd'hui plusieurs mouvements et initiatives témoignent de la préoccupation des fidèles chrétiens pour la préservation de l'environnement. Désormais, ils réfléchissent et ils agissent sur le terrain de l'écologie, au-delà des barrières des confessions et des chapelles politiques. Comme pour "l'Appel du Carême 2015 pour une conversion écologique", signé par des personnalités très diverses: deux évêques, des militants politiques de droite et de gauche, militants écolo de longue date ou convertis récents à lécologie. Tous appellent "les chrétiens à prendre toute leur part dans ce combat global pour le respect du vivant, en s'engageant spirituellement et concrètement aux côtés des militants écologistes". "Changeons le système, pas le climat!" s'exclament-ils. 

Tous ceux-là participeront fin août 2015 à Saint-Etienne aux 2èmes Assises chrétiennes de l'écologie. 2.000 personnes sont attendues pour ce rendez-vous de la planète écolo chrétienne, organisé par le diocèse de Saint-Etienne et l'hebdomadaire La Vie. 

(1) Extrait de l’interview de Jean-Marie Pelt par le philosophe Guy Coq intitulée "La peur, évidemment", parue dans la revue Foi et Culture, décembre 2009.

Hommage à Jean-Marie Pelt, précurseur de l'écologie

Hommage à Jean-Marie Pelt, précurseur de l'écologie

Le botaniste Jean-Marie Pelt était un fervent écologiste. Il vient de nous quitter à l'âge de 82 ans. Retrouvez l'interview qu'il accordait à Thierry Lyonnet en 2008.

Jean-Marie Pelt est né le 24 octobre 1933 en Moselle. Il a découvert l'écologie sur le terrain, en étudiant les plantes médicinales. En 1972, il fondait l'Institut européen d'écologie. En 2008, il confiait déjà être frappé par le mal-être de notre société, dont il attribuait la cause à la rupture entre l'homme et la nature, rupture qui selon a commencé avec la Révolution industrielle. "On considère un peu la nature comme un réservoir qu'on peut vider et comme un dépotoir qu'on rempli."

Le biologiste est mort ce mercredi 23 décembre 2015.

Les dossiers RCF