Chrétiens dans un monde déchristianisé

Présentée par

S'abonner à l'émission

En Toutes Lettres

vendredi 19 août 2016 à 10h30

Durée émission : 25 min

Chrétiens dans un monde déchristianisé

© Adrien Candiard

Crise des vocations, baisse de la fréquentation dominicale... Dans notre monde déchristianisé reste le message du Christ. Adrien Candiard répond à Christophe Henning.

Crise des vocations, baisse du nombre de baptêmes, fréquentation dominicale en diminution... La déchristianisation de notre société, beaucoup la vivent avec douleur jusque dans leur propre famille. La souffrance de grands-parents, par exemple, devant le divorce de leur enfant, ou le fait que leurs petits-enfants ne soient pas baptisés. "Les chrétiens voient tomber les restes d'une société encore largement chrétienne", exprime fr. Adrien Candiard. Il parle d'un recul "spectaculaire" du christianisme, de situation "extrêmement critique". Il publie "Veilleur, où en est la nuit?" (éd. Cerf).
 

"Vivre en chrétien c'est se préoccuper du monde d'aujourd'hui pour y faire grandir ce qui compte, ce qui est éternel."

 

 

Douleur et pessimisme

Depuis bientôt quatre ans, fr. Adrien Candiard vit loin de son pays: une distance géographique qui le place en position d'observateur. Ce dominicain installé au Caire observe chez nous "une spirale dépressive dans la conversation nationale". Mais il n'y a pas que les Français pour parler de crise et s'observer l'un l'autre échaffauder de multiples théories autour d'elle.

La douleur et le pessimisme touchent aussi les chrétiens. Dans son dernier livre fr. Adrien Candiard parle avec finesse et réalisme de ce qu'est, ou doit être, l'espérance chrétienne dans une société dépossédée de ses valeurs chrétiennes. Disons-le d'emblée, il n'y a chez lui nul appel à un optimisme béat, mais à quelque chose de bien précis, concret même, que le Christ est venu annoncer.
 

L'espérance, ce qui reste au chrétien quand il a tout perdu

Le dominicain a cette formule un peu choc: "Il ne faut pas non plus serrer sans fin dans les bras le cadavre de la vieille chrétienté." Pour lui, le Christ n'est pas venu "organiser" la société mais apporter le salut. "On a pu confondre la société chrétienne telle qu'elle a façonné l'Europe aujourd'hui et le projet du Christ." Le dominicain veut faire entendre une voix lucide: le projet de société chrétienne s'est bel et bien "effondré". Reste le message du Christ.

Faut-il pour autant laisser de côté 2.000 ans de christianisme? Certainement pas! Après avoir dépassé la nostalgie d'un temps qui ne reviendra pas, il appartient à chacun de se tourner vers l'essentiel du message chrétien, "à savoir le salut et la vie éternelle". Vie éternelle qui n'est pas un hypothétique après, mais un irréfutable maintenant - "si elle est éternelle c'est qu'elle est tout le temps". Pour ce normalien, passé par Sciences Po, "les champs politique et de la vie publique sont des lieux où investir notre capacité d'aimer".

 

Dominicain, fr. Adrien Candiard vit au Caire, où il travaille à l'IDEO (Institut dominicain d'études orientales).

 

Entretien réalisé en mai 2016

Invités

  • Adrien Candiard , dominicain installé au Caire

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 11h30, 23h30 et 04h30

Christophe Henning reçoit chaque semaine un auteur: travail théologique, questions pastorales, dimension liturgique, vie spirituelle, dialogue des religions… Autant de questions évoquées dans un tête-à-tête direct et nourri avec l’auteur.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.