Dieu peut-il tout pardonner?

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le b.a.-ba du christianisme

mercredi 21 février à 6h00

Durée émission : 25 min

Dieu peut-il tout pardonner?

© Wikimédia Commons - Le Retour du fils prodigue, par Rembrandt (1668)

Pour les chrétiens, l'amour de Dieu est tel qu'il pardonne tout. Et son pardon, s'il est désiré, permet de progresser, d'aller plus loin que s'il n'y avait pas eu de péché.

La Bible nous dit que Dieu est amour et qu'il pardonne à ses enfants. Pardonne-t-il absolument tout? Y a-t-il des limites au pardon de Dieu.
 

"Dieu permet le péché parce qu'il est capable de transformer ça en un bien plus grand"

 

Qu'est-ce que le pardon ?

Le pardon, "c'est par-dessus l'offense". Ce que le pardon a "d'extraordinaire", explique le P. Potez, c'est que "en plus de l'offense qui est effacée, il y a quelque chose qui finalement fait que après l'offense on est plus loin que avant l'offense". Comme si le péché permettait d'aller plus loin que s'il n'y avait pas eu de péché.

Une certitude pour le père Potez : "Dieu n'a pas de mémoire, car dans l'éternité, il n'y a pas d'avant, pas d'après." Et "l'amour de Dieu est tellement fou qu'il passe", qu'il nous aime "au-delà de toute raison".

 



 

Pourquoi Dieu permet-il le péché ?

Si Dieu est tout-puissant, pourquoi le mal ? Difficile de répondre à cette question ! Le Père Potez nous dit que si Dieu permet le péché c'est "parce qu'il est capable de transformer ça en un bien plus grand". Il y a là un mystère qui nous semble fou et compliqué à comprendre.

"O heureuse faute qui nous a mérité un tel et un si grand Rédempteur !" Le grand mystère de la faute et du pardon est résumé dans l'Exultet, ce chant que l'on fait résonner lors de la nuit de Pâques. Un texte du IVè siècle environ et qui est traditionnellement chanté par le diacre au début de la Vigile pascale.

 



 

Si Dieu pardonne, pourquoi demander pardon ?

"Si le pardon de Dieu a été appliqué à mon âme pécheresse, alors ça n'existe plus dans la pensée de Dieu." Le pardon de Dieu n'enlève pas la gravité des fautes. "Il ne faut pas se moquer de l'amour, rappelle le P. Potez, entre temps Jésus est mort."

 

Invités

  • Père François Potez , curé de la paroisse Notre-Dame du Travail (Paris)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 06h00 et 16h00

"Le b.a-ba du christianisme" ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le christianisme sans jamais oser le (re)demander… Dans le souci de s’adresser au plus grand nombre et avec curiosité, Mathilde Hauvy sollicite théologiens et biblistes pour un échange enthousiaste.

Le présentateur

Mathilde Hauvy

Mathilde Hauvy est journaliste.