Fr. Jean-Pierre Brice Olivier: "L'autre est un visage de Dieu"

Présentée par

S'abonner à l'émission

En Toutes Lettres

mercredi 24 août 2016 à 10h30

Durée émission : 25 min

En Toutes Lettres

© Stéphane OUZOUNOFF/CIRIC - 28 mai 2015 : Fr. Jean-Pierre BRICE OLIVIER

Au cœur de l'Année de la miséricorde, fr. Jean-Pierre Brice Olivier insiste sur une dimension importante de la foi chrétienne: la relation. Il répond à Christophe Henning.

Annoncer la parole de Dieu, c'est l'art fondamental d'un frère prêcheur. Le dominicain Jean-Pierre Brice Olivier est un des grands spirituels de notre temps. En 2014, il publiait "Oser la chair" (éd. Cerf), distingué par le Prix du livre de spiritualité Panorama / La Procure. La chair et l'incarnation, voilà un thème qui habite depuis longtemps ce prédicateur qui a aussi dirigé une galerie d'art contemporain.

Fr. Jean-Pierre Brice Olivier est fortement marqué par la figure de Jean-Joseph Lataste, un autre dominicain qui fonda au XIXè siècle les Dominicaines de Béthanie. Aujourd'hui vieillissante, la communauté de religieuses témoigne pourtant de la miséricorde de Dieu vécue en communauté en accueillant notament des femmes sorties de prison, "au passé lourd". Témoignage d'un amour divin qui vient réabiliter chacun. La miséricorde de Dieu restaure l'être blessé.

La miséricorde, un thème ô combien actuel - sur RCF on y consacre un grand nombre d'émissions à l'occasion de l'Année de la miséricorde. A voir le livre que publie aujourd'hui fr. Jean-Pierre Brice Olivier, on pourrait être tenté de se dire "encore un!" mais le prédicateur s'explique: "je voulais clarifier des concepts et des mots liés au thème de la miséricorde parce que je trouve que ça reste toujours une notion floue chez les chrétiens". De fait, il précise que la miséricorde n'est pas compassion ni pardon. Et pas non plus justice: "Elle est ce qui motive la justice de Dieu."

"Au-delà de l'amour, la miséricorde": avec ce titre, le dominicain veut montrer que même si l'on ne peut aimer, on peut pratiquer la miséricorde. On peut vouloir la vie de l'autre et s'engager à le servir. Il cite comme feuille de route les œuvres de miséricorde, "des choses extraordinaires que beaucoup pratiquent, pas seulement les chrétiens", observe fr. Jean-Pierre Brice Olivier.

Les sept œuvres corporelles de miséricorde: donner à manger aux affamés ; donner à boire à ceux qui ont soif ; vêtir ceux qui sont nus ; accueillir les étrangers ; assister les malades ; visiter les prisonniers ; ensevelir les morts.

Les sept œuvres spirituelles de miséricorde: conseiller ceux qui sont dans le doute ; instruire les ignorants ; exhorter les pécheurs ; consoler les affligés ; pardonner les offenses ; supporter patiemment les défauts des autres ; prier Dieu pour les vivants et pour les morts.

 

Le dominicain insiste sur la relation -  avec Dieu, le Christ, le Saint-Esprit, les autres - qui est au coeur de la religion chrétienne. "Dans notre foi ce qui compte c'est toujours l'autre à servir avant soi-même, qui est un visage de Dieu", explique-t-il.

 

Emission enregistrée en juin 2016.

 

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 11h30, 23h30 et 04h30

Christophe Henning reçoit chaque semaine un auteur: travail théologique, questions pastorales, dimension liturgique, vie spirituelle, dialogue des religions… Autant de questions évoquées dans un tête-à-tête direct et nourri avec l’auteur.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.