La miséricorde vue par Bertrand Vergely

Présentée par

S'abonner à l'émission

Halte spirituelle, l'intégrale

mardi 7 août à 21h00

Durée émission : 55 min

La miséricorde vue par Bertrand Vergely

© DR - Bertrand Vergely

La miséricorde c'est "avoir la misère au cœur". Pour Bertrand Vergely, la notion est liée aux entrailles, c'est-à-dire à "ce qui va dans le plus profond de nous-mêmes".

L’année jubilaire de la miséricorde lancée par le pape François a été une formidable occasion de se pencher sur le mot "Miséricorde". Un mot qui peut paraître désuet à notre modernité et qui aurait en lui quelque chose d’un brin larmoyant. Pourtant la miséricorde est une réalité fondamentale dont il faut retrouver le sens profond car il est peut être une des clés qui permettrait à notre époque de se réveiller. C’est en tous cas la conviction du philosophe Bertrand Vergely qui signe un petit livre revigorant "La miséricorde ou la défaite de l’enfer" (éd. Médiaspaul). Il livre le regard d'un philosophe et d'un orthodoxe qui s'est attelé au sujet et s'est "émerveillé de ses découvertes".
 

"La misère c'est quelqu'un qui a totalement perdu ses racines célestes et qui est dans un dénuement spirituel total"

 

L'ANNÉE DE LA MISÉRICORDE - Du 8 décembre 2015 au 20 décembre 2016, l'Église catholique a vécu une Année de la Miséricorde. Voulu par le pape François, ce jubilé a été annoncé comme une Année sainte. La miséricorde, un thème cher au souverain pontife. Elle invite à entrer dans le mystère de Dieu.
> En savoir plus

 

la misère au cœur

"Miséricorde" : pour Bertrand Vergely le terme avait quelque chose de triste. Mais en se penchant sur le sujet pour écrire son livre, il a eu "le sentiment d'être enseigné par le ciel". Il a compris que la miséricorde c'est "avoir la misère au cœur". La notion est liée aux entrailles, c'est-à-dire à "ce qui va dans le plus profond de nous-mêmes". Pour dire la densité du mot.
 

Le paradoxe de la misère

Le paradoxe de la misère c'est qu'elle peut exister au cœur de l'opulence. Par conséquent, il y a pour le philosophe "quelque chose de pire que la pauvreté matérielle". "La misère c'est quelqu'un qui a totalement perdu ses racines célestes et qui est dans un dénuement spirituel total."

 



 

À l'image de La royauté du Christ

Dans "La Liberté de la morale" (éd. Labor et Fides), Christos Yannaras cite saint Macaire: "N'oublie pas que tu es de lignée royale." Pour Bertrand Vergely, "la royauté diffuse, et la caractéristique de la royauté c'est la générosité qui diffuse partout sa lumière". À l'image de Dieu, l'homme est appelé à diffuser. Le philosophe aime cette image forte de la royauté du Christ : Noël, ce petit enfant de la crèche qui est dans un "dénuement extérieur" et une "royauté intérieure".

 

Émission enregistrée en septembre 2016

Invités

  • Bertrand Vergely , philosophe, écrivain, maître de conférences en théologie morale à l'Institut Saint-Serge

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les vendredis à 23h00

L'émission de référence de RCF! Un format court et quotidien, complété par une version intégrale le samedi, pour engager une réflexion spirituelle profonde et accessible, autour d'une thématique d'actualité.

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.