La prière vue par François Varillon

Présentée par , UA-12923

Joie de croire, joie de vivre

samedi 1 septembre 2018 à 7h52

Durée émission : 4 min

La prière vue par François Varillon

© DR - François Varillon (1905-1978)

Passer d'une prière païenne, où on cherche à utiliser Dieu, à une prière évangélique, où Dieu nous transforme. C'est à quoi encourageait le jésuite François Varillon. Explications.

00:00

00:00

La foi chrétienne n'est pas que théorique, elle est une "praxis" qui doit nous transformer, nous dit le Père François Varillon. Cette transformation se joue au cœur de notre vie dans un subtil équilibre entre action et contemplation. Le jésuite dont on célèbre les 40 ans de la mort, insistait sur cet équilibre à trouver entre horizontalité et verticalité. Un mot le résume : la prière, comme l'explique le Père Bernard Housset.
 

"La prière est une sorte de mort et on répugne toujours à mourir"

 

JOIE DE CROIRE, JOIE DE VIVRE - Tout l'été, à l'occasion des 40 ans de la mort de François Varillon, RCF diffuse l'émission "Joie de croire, joie de vivre". Une série hommage en huit épisodes, dont le titre reprend celui de l'un des plus fameux ouvrages du théologien publié de façon posthume. "Joie de croire, joie de vivre" (préface de René Rémond, éd. Centurion, 1981) est un recueil de conférences sur la foi chrétienne, recueillies par le Père Bernard Housset.
> Découvrir la programmation spéciale été

 

De la prière païenne à la prière évangélique

François Varillon disait qu'il ne faut pas prier "comme les païens". "Les païens cherchent à utiliser Dieu, tandis que la prière chrétienne est désintéressée." Mais c'est tout au long de sa vie que l'on passe de la prière païenne à la prière évangélique, peut-être même à chaque instant. Tant il est vrai que dans la prière, "c'est Dieu lui-même qui nous prie pour que nous ne cessions pas de construire notre humanité, de réaliser notre tâche humaine". Le chrétien pour cela peut s'appuyer sur la méditation de l'Évangile, la pratique des sacrement et aussi le service du frère. 
 



 

Appelés à être transformés dans La prière 

"La prière est une sorte de mort et on répugne toujours à mourir", a écrit François Varillon. Une formule forte qui signifie combien "nous avons du mal à accepter la transformation". Car c'est bien ce qui est en jeu dans la prière. Mais le Père Bernard Housset ajoute que "la prière c'est contempler la gratuité de Dieu, ce qui est essentiel dans une société où presque tout s'achète et se vend : Dieu est gratuit". 

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le 17 juillet 2018, on commémore les 40 ans de la mort de François Varillon (1905-1978). Ce prêtre de l'Église catholique et membre de la Compagnie de Jésus a marqué des générations entières de fidèles par ses écrits et sa spiritualité. Tout l'été, à l'occasion de cet anniversaire, RCF propose "Joie de croire, Joie de vivre", une série hommage en huit épisodes, qui reprend le titre de l'un des principaux ouvrages du théologien. Publié de façon posthume, il s'agit d'un recueil de conférences sur la foi chrétienne.

Les présentateurs

Père Bernard Housset

Le Père Bernard Housset, évêque émérite de La Rochelle et Saintes, spécialiste de la pensée de François Varillon.

Antoine Bellier

Journaliste à RCF depuis 2009, Antoine est passé par Le Mans et La Roche-sur-Yon, avant de rejoindre la rédaction nationale en septembre 2013. Curieux de l’actualité sous toutes ses formes, amateur de cinéma et de littérature, il lui arrive de passer du micro à la plume.