Le dialogue interreligieux vu par l'Eglise catholique

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le b.a.-ba du christianisme

mardi 26 juillet 2016 à 16h00

Durée émission : 25 min

Le dialogue interreligieux vu par l'Eglise catholique

© Wikimédia Commons - Le 27/10/2011, 4è Rencontre d'Assise (Italie)

Dans l'histoire de l’Église et du dialogue interreligieux, Vatican II et la déclaration Nostra Ætate constituent un tournant exceptionnel. Régine Maire répond à Bénédicte Draillard.

Le christianisme est la religion la plus répandue dans le monde: ils représentent environ 33% de la population mondiale. Il y aurait 23% de musulmans dans le monde, 15% d'hindous, 7% de bouddhistes et 0,2% de juifs. Et 16% de la population n'a pas d'affiliation religieuse. Les relations entre les chrétiens et les autres religions est une question éminemment complexe. Parmi les chrétiens, en effet, il y a tout lieu de supposer que les coptes d'Egypte ou l'Eglise arménienne n'ont pas le même rapport à l'islam que les protestants d'Irlande ou les orthodoxes de Russie. Ce qui intéresse ici ce sont les relations entre l'Eglise catholique et les autres religions.

Dans l'histoire des relations qu'entretient l'Eglise catholique avec les autres religions, il y a un avant et un après Vatican II. Et surtout sa déclaration sur les relations de l'Eglise avec les religions non chrétiennes, Nostra Ætate, promulguée le 28 octobre 1965.

 
"À notre époque où le genre humain devient de jour en jour plus étroitement uni et où les relations entre les divers peuples se multiplient, l’Église examine plus attentivement quelles sont ses relations avec les religions non chrétiennes. Dans sa tâche de promouvoir l’unité et la charité entre les hommes, et aussi entre les peuples, elle examine ici d’abord ce que les hommes ont en commun et qui les pousse à vivre ensemble leur destinée."

 

Avec ce texte, qui est pour Régine Maire "révolutionnaire", l'Eglise énonce qu'elle "n'a de sens que si elle est pour le monde moyen d'unité et croissance de l'amour". Un texte où aucune condamnation n'apparaît mais où l'on sent le soucis des pères conciliaires d'unité pour le monde. Avant Vatican II, l'histoire de l'Eglise est souvent trouble: guerres de religions en France, croisades, etc. Cette histoire n'est cependant pas uniforme, elle est passée par des moments d'ouverture et de fermeture.

Invités

  • Régine Maire, théologienne

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 22h et le jeudi à 16h

"Le b.a-ba du christianisme" ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le christianisme sans jamais oser le (re)demander… Dans le souci de s’adresser au plus grand nombre et avec curiosité, Elise Chardonnet sollicite théologiens et biblistes pour un échange enthousiaste.

Le présentateur

Bénédicte Draillard

Passionnée de relations humaines et de spiritualité, Bénédicte a un parcours divers et varié! Directrice littéraire d’une maison d’édition religieuse et canoniste, elle collabore à RCF depuis une vingtaine d’années. Sa joie est de partager avec les auditeurs ses coups de cœur littéraires et la saveur de la Parole de Dieu.