LES SACREMENTS | L'eucharistie, recevoir le corps du Christ

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le b.a.-ba du christianisme

mardi 18 juillet 2017 à 16h00

Durée émission : 25 min

Le b.a.-ba du christianisme

© Corinne SIMON/CIRIC - 24 mai 2015: Eucharistie dans le cadre du FRAT (Le Fraternel)

L'eucharistie résume tout l'amour de Dieu pour les hommes et le mystère de l'incarnation. "Dieu fait homme pour que l'homme soit Dieu." Le Père Sébastien Antoni répond à Mathilde Hauvy.

Catholiques, orthodoxes et protestants n'ont pas tous la même perception du dernier repas de Jésus mais tous en font un sacrement, c'est dire l'importance de cette dernière cène. Les sacrements sont des signes d'alliances entre Dieu et les hommes. "Tout le processus de l'eucharistie résume l'amour du Seigneur pour nous", explique le Père Sébastien Antoni. Le mot "eucharistie" en grec signifie "dire merci". Aussi, recevoir le corps du Christ est-il un geste d'adhésion au projet que Dieu a pour l'homme.
 

la Reprise d'un rite juif

Au moment de la Pâque, les juifs commémorent la fuite d'Egypte du peuple hébreu. Dans l'Ancien Testament, il est dit que, dans la hâte, les Hébreux ont mangé du pain sans levain et des herbes amères. Aujourd'hui encore lors de Pessa'h les juifs mangent notamment des aliments azymes. Un rite que Jésus, lors de son dernier repas, a observé.
 

jésus transforme le sens de la pâque

Dans toutes les autres religions, c'est l'homme qui offre des sacrifices à son Dieu (ou ses dieux). En offrant son corps et son sang, Jésus transforme le sens de ce repas. Il se donne lui-même en nourriture, "pour que l'homme vive". Le boulversement est "complet", précise le Père Antoni.

Le don de soi le plus total

"Ceci est mon corps, ceci est mon sang." Pour le Père Antoni, "on ne peut pas faire plus, on est au maximum de l'incarnation." Mystère central dans la vie des chrétiens, l'incarnation est le geste d'un Dieu qui s'intéresse tellement à l'homme qu'il devient homme lui-même, en Jésus Christ. Saint Irénée traduisait ainsi cette "intimité absolue" entre Dieu et l'homme: "Dieu s'est fait homme pour que l'homme devienne Dieu."

Invités

  • Père Sébastien Antoni , prêtre assomptionniste

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 22h, le jeudi à 16h et le dimanche à 8h

"Le b.a-ba du christianisme" ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le christianisme sans jamais oser le (re)demander… Dans le souci de s’adresser au plus grand nombre et avec curiosité, Elise Chardonnet sollicite théologiens et biblistes pour un échange enthousiaste.