Pourquoi Jésus est-il ressuscité?

Présentée par Mathilde Hauvy

S'abonner à l'émission

Le b.a.-ba du christianisme

mardi 22 août à 16h00

Durée émission : 25 min

Le b.a.-ba du christianisme

© ImageCIRIC

Qu'il allait ressusciter, Jésus l'avait annoncé. C'était écrit dans l'Ancien Testament. Le Christ ressuscite, et tout prend sens, car tout cela est affaire de foi.

"Alors, Jésus poussa un grand cri: «Père, entre tes mains je remets mon esprit.» Et après avoir dit cela, il expira." (Lc 23, 46)*

 

Là où est mort le Christ, cela s'appelle le "Golgotha". Un mot qui signifie "lieu du crâne", en raison des nombreuses excavations dans cette colline située à l'époque à l'écart de la ville de Jérusalem. Des historiens ont montré que le corps de Jésus a été transporté dans un tombeau non loin de là. Chaque année, les chrétiens célèbrent les jours qui séparent la mort de la résurrection du Christ. Au soir du Vendredi saint on fait mémoire de sa mort. Dans la nuit de Pâques, du samedi saint au dimanche, on célèbre sa résurrection.

 



 

"Le premier jour de la semaine, à la pointe de l’aurore, les femmes se rendirent au tombeau, portant les aromates qu’elles avaient préparés. Elles trouvèrent la pierre roulée sur le côté du tombeau. Elles entrèrent, mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. Alors qu’elles étaient désemparées, voici que deux hommes se tinrent devant elles en habit éblouissant." (Lc 24, 1-4)*

 

La résurrection, et tout prend sens

Qu'il allait ressusciter, Jésus l'avait annoncé. C'était écrit dans l'Ancien Testament. "Les apôtres ont compris que tout ce que Jésus a annoncé ne pouvait pas déboucher sur autre chose", explique le P. Sèbe. Si prend alors sens, c'est que "tout cela est affaire de foi".
 

Les femmes, premières à contempler le mystère de la mort et de la Résurrection

Tout a commencé avec ces femmes qui ont vu la pierre roulée, comme nous disent les Évangiles. Le tombeau est ouvert mais elles n'entrent pas dans le tombeau: saint Luc les dit "désemparées". "Au pied de la croix elles ont été au plus près du mystère de la mort ; devant le tombeau, elles voient au plus près le mystère de la vie nouvelle, qu'on va appeler la Résurrection."

*Source: AELF
 

Invités

  • P. Jean-Baptiste Sèbe , prêtre du diocèse de Rouen

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jeudis à 16h00

"Le b.a-ba du christianisme" ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le christianisme sans jamais oser le (re)demander… Dans le souci de s’adresser au plus grand nombre et avec curiosité, Mathilde Hauvy sollicite théologiens et biblistes pour un échange enthousiaste.

Le présentateur

Mathilde Hauvy

Après plusieurs années à RCF Nord de France, Mathilde Hauvy continue l'aventure RCF avec le B.-A. BA du Christianisme. Passionnée par la rencontre et la transmission de la foi, elle aborde chaque semaine une grande question de la foi chrétienne pour mieux comprendre ce qui fait vivre les chrétiens aujourd'hui