Sortir du destin ou l'apprentissage de la liberté avec Abraham

Présentée par

S'abonner à l'émission

Halte spirituelle, l'intégrale

vendredi 2 février à 23h00

Durée émission : 55 min

Sortir du destin ou l'apprentissage de la liberté avec Abraham

© Wikimédia Commons - Abraham et les trois anges, par Arent de Gelder, v.1680-1685

Le prophète Abraham, père des croyants, nous enseigne que la liberté est la condition et le fruit de l'expérience spirituelle. Antoine Nouis répond à Véronique Alzieu.

Si Abraham est le père des croyants, comme on le dit souvent, c'est bien qu'il a quelque chose à nous dire. Et si Antoine Nouis lui consacre un ouvrage, "Abraham - La sortie du destin" (éd. Empreinte Temps Présent), c'est pour redire ce qui est fondamental dans la foi chrétienne: la liberté, condition et fruit de la démarche spirituelle.
 

"La foi, c'est accepter, comme Abraham, de se mettre au route sur une promesse, une parole de Dieu"

 

La foi, suivre une promesse

Ce que Dieu dit à Abraham, c'est que son histoire n'est pas écrite dans le ciel. L'histoire d'Abraham est bien tout le contraire d'une tragédie grecque dont le ressort fictionnel est le destin et les tentatives d'un héros pour lui échapper. Ici, pas de fatalité donc ni de route toutr tracé. C'est dans un désert qu'Abraham est invité à partir. Dans cette liberté-là, "c'est à lui de trouver son identité, sa vraie vocation", explique Antoine Nouis. Pour le pasteur, la foi, c'est accepter, comme Abraham, de se mettre au route sur une promesse, une parole de Dieu.

"Etre enfant d'Abraham, ce n'est donc pas voler de victoires en victoires, mais rester accroché à la promesse de Dieu dans les aléas de son histoire." En ce sens Abraham nous rejoint dans les égarements, les méandres de nos vies, dans nos réussites comme dans nos échecs, avec toujours la promesse de Dieu en filigrane.

 


ÉCOUTER  ► Abraham ou la mise à l'épreuve dans la vie spirituelle


 

L'interrogation au cœur de la vie spirituelle

Dans son ouvrage, Antoine Nouis cite le théologien brésilien Rubem Alves (1933-2014): "L'intention de la religion n'est pas d'expliquer le monde, elle naît justement d'une protestation contre ce monde qui peut être décrit ou expliqué par la science. La religion est la voix d'une conscience qui ne peut trouver le repos dans le monde tel qu'il est et qui a pour objet de la transcender." Une parole qui rejoint l'enseignement d'Abraham: l'importance de questionner le réel.

Ne pas considérer que ce qui nous arrive est organisé et l'enchaînement des événements implacable. Quand on y réfléchit, cette posture engage tout l'être, en tant qu'individu incorporé au monde qui n'échappe ni au temps ni à la géographie. "Le propre de la démarche spirituelle est d'interroger notre et vie et le monde dans lequel nous nous trouvons", défend Antoine Nouis. L'expérience religieuse agrandit cet espace de liberté et de confiance dans le jardin secret de notre intimité, dans le face-à-face avec les questions fondamentales de la vie. 

 

Émission enregistrée en juillet 2016

 

Invités

  • Antoine Nouis , pasteur, théologien, conseiller théologique de la revue Réforme

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le vendredi à 23h et le samedi à 21h

L'émission de référence de RCF ! Un format court et quotidien, complété par une version intégrale le samedi, pour engager une réflexion spirituelle profonde et accessible, autour d'une thématique d'actualité.

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!