"Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi" (Lc 1, 26-38)

S'abonner à l'émission

Prière du matin

vendredi 8 décembre à 5h45

Durée émission : 5 min

"Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi" (Lc 1, 26-38)

© andrew-pons-uNSPLASH

"Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi"

Commentaire d'évangile (Lc 1, 26-38) du Pasteur Jean-Frédérik Patrzynski

Chant final : "Le Cantique de Marie" par la Communauté du Chemin Neuf

ÉVANGILE DE JÉSUS CHRIST SELON SAINT LUC

En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.
L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
À cette parole, elle fut toute bouleversée,et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
 L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;  il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ? »
L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu.

Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. »

Alors l’ange la quitta.

Source : AELF

MÉDITATION DU PASTEUR JEAN FRÉDÉRIC PATRZYNSKI

« Sois sans crainte ! » Rien n’est impossible à Dieu ! » Cela semble si facile à dire. C’est peut-être un peu plus difficile à croire. Même si on croit en Dieu et que tout paraît possible pour lui, il nous arrive de vivre dans la crainte. Marie peut avoir peur de ce qui lui est annoncé. Elle sait qu’elle risque la répudiation comme n’importe quelle jeune femme juive promise en mariage.
Dieu nous dit de ne pas craindre mais comment pouvoir vivre sans peur alors que, tout autour de soi, peut nous conduire dans l’angoisse et dans une profonde frayeur. Bien sûr que rien n’est impossible à Dieu. Mais, en regardant les hommes, nous pouvons aussi nous dire que rien ne leur est impossible et, tout particulièrement, dans le domaine de la violence.
Marie, bien que dans la crainte de ce qui pourrait advenir, a confiance au Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Elle sait ; elle croit, au plus profond d’elle-même, qu’il peut accomplir de grands prodiges.
Pourquoi ne pourrions-nous pas, tout comme Marie, vivre dans la confiance et dans l’espérance parce que Dieu a entendu nos pleurs ? Il sait ce dont nous avons besoin puisqu’il nous aime. Aide-nous et fortifies-nous, Seigneur, afin que nous ayons le courage de la foi pour dire, nous aussi : « je suis ton serviteur, qu’il me soit fait selon ta volonté ».

 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours à 05h45, 06h45, 07h45 et 08h45

Chaque matin l'Evangile du jour, commenté par un prêtre ou un pasteur. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s'achève par la proclamation du Notre Père.