La présence de Dieu, comme un parfum dans nos vies

Présentée par

S'abonner à l'émission

Halte spirituelle, l'intégrale

mercredi 7 août à 21h00

Durée émission : 55 min

La présence de Dieu, comme un parfum dans nos vies

© Photo by Ruslan Zh on Unsplash

Les parfums sont omniprésents dans la Bible. Ils parlent de l’homme et de ses parts d’ombres, mais ils disent aussi quelque chose de Dieu, à la fois présent et insaisissable.

Elle a répandu du parfum sur mes pieds.
Lc 7, 46

 

Les senteurs et les parfums traversent l'ensemble des écrits bibliques et accompagnent l'histoire de l'alliance entre Dieu et les hommes. Mais il est aussi question de puanteur dans les Écritures parce que la vie des hommes est marquée par la souffrance, la peur et la violence. Sr Anne Lécu vient de publier "Tu m'as consacré d'un parfum de joie" (éd. Cerf) où elle aborde l'histoire biblique du point de vue des odeurs et des parfums.

"L'odeur de l'étable ou l'odeur de la croix, c'est déjà pour le Christ s'enfoncer dans la vie des hommes y compris dans ses obscurités"

 

La fonction religieuse du parfum

Dès ses origines, le parfum a eu une fonction religieuse : notamment pour préserver le corps de celui qui est mort et "recouvrir l'odeur de la mort". "Comme si dès les origines l'homme pressentait qu'il y a en lui plus que lui-même et qu'il fallait signifier par le parfum une vie qui, quelque part ailleurs existe et qui est plus forte que la mort."
 

Les mauvaises odeurs aussi

"Dès qu'on s'intéresse de près à la vie du Christ, on voit qu'elle est encadrée par des parfums." À sa naissance, il y a la myrrhe offerte par l'un des rois mages. Et après sa mort, les aromates que les femmes amènent au tombeau. Mais, nous dit Anne Lécu, dans l'étable on suppose qu'il y a aussi l'odeur puissante des animaux et, sur la croix, celle nauséabonde des cadavres crucifiés. "L'odeur de l'étable ou l'odeur de la croix c'est déjà pour le Christ s'enfoncer dans la vie des hommes y compris dans ses obscurités."
 

Qu'est-ce que "La bonne odeur du Christ" ?

"Nous sommes pour Dieu la bonne odeur du Christ" (2 Co 2, 15). Comment comprendre cette parole étonnante de saint Paul ? Pour Anne Lécu, "la bonne odeur du Christ" c'est celle "de celui qui ne retient rien de lui-même y compris là où on aurait bien envie de retenir quelque chose de lui". On peut trouver trouver une sens spirituel à l'image du parfum qui en se perdant emplit l'atmosphère. "La vie du Christ c'est un peu pareil : il se perd et c'est parce qu'il se perd qu'il reste avec nous tout le temps jusqu'à la fin des temps, mais dans ce mouvement d'abaissement que les théologiens appellent la kénose, où il se fait fait le plus pauvre."

Le parfum a un rapport avec l'incarnation. "Le parfum a toujours rapport avec le corps avec la chair, dit Anne Lécu, si nous nous parfumons c'est pour être là pour les autres. Il y a un véritable principe d'incarnation dans les odeurs que nous choisissons de porter." 

 

Émission diffusée en juin 2019

 

Invités

  • Sœur Anne Lécu, religieuse, membre des Sœurs de Charité dominicaines de la Présentation de la sainte Vierge, médecin en milieu carcéral

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 21h

Halte Spirituelle est une émission de radio animée par Béatrice Soltner et Véronique Alzieu et diffusée quotidiennement sur RCF. Des entretiens où l'on puise dans l'expérience chrétienne pour engager une réflexion spirituelle aussi profonde qu'accessible. L'émission de référence de RCF !

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!