La vie spirituelle des paroisses

Présentée par

S'abonner à l'émission

Grand Angle

mardi 28 mai à 17h03

Durée émission : 55 min

Grand Angle

© Corinne SIMON CIRIC

Comment vivre sa foi en paroisse ? Les sensibilités liturgiques et spirituelles peuvent y être diverses. Comment ces différentes sources dynamisent-elles la vie paroissiale ?

"Le paysage des paroisses est extrêmement divers en France, et dans l’Europe occidentale. La figure de la paroisse telle qu’on a pu la connaître autrefois est en train de disparaître. Mais cette situation peut amener aussi beaucoup de nouveauté, d’inventivité, de créativité" explique le père Rémi de Maindreville, rédacteur en chef de la revue Christus. Il pose la question suivante : "qu’est ce que Dieu fait pour nous de bon dans les paroisses aujourd’hui ? » « Il ne faut pas accueillir cette transformation comme un drame, mais comme un appel, un rendez-vous, une réalité qui laisse beaucoup de place à la parole" lance-t-il.

Paroisses urbaines, paroisses rurales, les choses s’y déroulent évidemment de manières bien différentes. "Je suis le seul prêtre nommé sur ma paroisse. C’est ma cinquième paroisse dans Paris. Celle que j’ai reprise il y a quatre ans avait la particularité d’avoir été confiée à une communauté charismatique pendant douze ans. J’ai dû remplacer trois jeunes prêtres du jour au lendemain, avec un tiers de l’assistance qui est partie. J’ai vu l’évolution des paroisses durant mes années de ministère. Elles ont été traversées par différents groupes. Et les gens se rattachent plus à des réseaux qu’à un lieu" explique le père Luc de St Basile, prêtre diocésain, curé de la paroisse ND de la Nativité de Bercy.

Certaines paroisses adoptent un statut plus expérimental. C’est le cas de la paroisse St Merry. Née sous l’impulsion du cardinal Marty, l’église St Merry se transforme en centre pastoral, pour inventer des modes nouveaux dans l’Eglise de demain. L’église se trouve dans un quartier actif, de création artistique. "L’accueil y est différent. C’est là qu’on été organisés les premiers restos du cœur, qu’ont été accueillis les premiers homosexuels chrétiens de David & Jonathan etc." précise Jacques de Bouvry, urbaniste, diacre, engagé à la paroisse St Merry. Il insiste sur la culture du débat et de la controverse de St Merry, ainsi que sur la créativité.

Invités

  • Père Rémi de Maindreville, Rédacteur en chef de la revue Christus

  • Père Luc de St Basile, Prêtre diocésain, curé de la paroisse ND de la Nativité de Bercy

  • Jacques de Bouvry, Urbaniste, diacre, engagé à la paroisse St Merry

  • Anne Kurian, Journaliste, auteur de "La paroisse était presque parfaite" (éd. Quasar)

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 17h03 et le samedi à 19h

Spiritualité, patrimoine, littérature, vie de l'Église, développement personnel... Chaque semaine, Christophe Henning anime une table ronde pour engager la discussion avec des acteurs de la vie culturelle, sociale, spirituelle.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.