Lc 14, 1-6 - Père Richard Tardiff

S'abonner à l'émission

Prière

vendredi 30 octobre à 8h45

Durée émission : 7 min

Prière

Chant final : Seigneur, tu gardes mon âme - Taizé

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Seigneur Jésus, voilà encore une guérison que tu opères le jour du Sabbat. Tu ne te fais pas des amis. Les pharisiens te reprochent à nouveau de faire une guérison alors que c’était interdit dans la loi de Moïse par respect du repos sabbatique en mémoire du repos de Dieu qui avait achevé l’œuvre de la création le septième jour. Mais en guérissant cette homme atteint d’hydropisie, n’étais tu pas en train d’annoncer que l’œuvre de la création n’était pas encore complètement achevée ? Le péché originel avait profondément défiguré l’homme et la création tout entière laissant comme séquelle, la maladie et la mort. En tant que Créateur tu ne pouvais pas laisser la création dans un tel état dégradé. Tu es venu en tant que Messie et Sauveur nous libérer du péché originel et inaugurer une nouvelle création ! L’homme et la création tout entière, une fois libérés du péché originel, vaincu par ta mort et ta Résurrection seraient ainsi mis en condition de recevoir une nouvelle vie où il n’y aura plus de maladie et de mort. C’est la vie éternelle auprès de toi qui nous attends à la fin de nos existences ici sur terre. Oui, comme le bœuf qui est tombé dans un puits nous sommes encore sous l’emprise du péché. Mais à la fin de notre vie nous aurons la joie d’entrer dans une nouvelle vie au ciel où nous jouirons d’une création encore plus belle et plus pleinement achevée. Seigneur Jésus, merci d’être venu porter à son achèvement la création. Merci d’être venu nous sauver de la mort et du péché. Crée en moi Seigneur un cœur pur, un cœur capable de t’aimer et capable d’aimer mon prochain. Rends mon cœur chaque fois plus semblable au tien sachant que tu es le modèle le plus achevé de notre humanité.

Les dernières émissions