Le sens du Mercredi des Cendres

Présentée par UA-161005

S'abonner à l'émission

Le b.a.-ba du christianisme

lundi 15 février à 13h30

Durée émission : 25 min

Le b.a.-ba du christianisme

© Fabio PIGNATA/CPP/CIRIC

Dans quelques jours, les chrétiens entreront en Carême. Une période qui prépare à la grande fête de Pâques et qui commence par un jour spécial : le mercredi des Cendres.

00:00

00:00

À partir de mercredi et pendant 40 jours, les chrétiens se prépareront à la résurrection du Christ, à Pâques, lors d'une période trés importante de conversion : le Carême.
Celui-ci commence avec une journée de jeûne appelée le mercredi des Cendres. Que signifie cette journée dans le coeur des chrétiens ? Pourquoi parle-t-on de Cendres ?

Pauline de Torsiac reçoit Marie-Laure Martin Saint-Léon qui est intervenante pour la formation en liturgie dans le diocèse de Lyon, rédactrice en chef adjointe de la revue Magnificat, pour mieux comprendre les enjeux du mercredi des Cendres. 
 

Pourquoi un mercredi ?

Le mercredi des Cendres marque officiellement l'entrée en Carême ainsi que dans le cycle Pascal. Il commence un mercredi car les dimanches ne sont pas comptés dans les 40 jours de Carême, ils ne sont ni des jours de jeûnes, ni de pénitence. C'est pourquoi le Carême commence le mercredi qui précède le premier dimanche de Carême.
 

Pourquoi 40 jours ?

Le chiffre 40 est "un chiffre biblique symbolique, il indique la préparation des évènements importants de l'histoire du Salut" rappelle Marie-Laure Martin Saint-Léon par exemple dans la Bible le passage au désert pendant 40 ans du peuple hébreux, les 40 jours du déluge ou encore les 40 jours de Jésus au désert. "C'est souvent un temps de purification, de pénitence, de jeûne" précise la rédactrice-adjointe de la revue Magnificat.
 

Pourquoi des Cendres ?

Lors de la célébration du mercredi des Cendres, les chrétiens vont recevoir du prêtre des cendres sur la tête ou sur le front. Cet acte marque l'entrée en Carême. "Ces  Cendres, elles viennent des Rameaux, des branches de buis, bénies l'année précédente, le dimanche des Rameaux, donc le dimanche qui précède Pâques" explique Marie-Laure Martin Saint-Léon. Ces cendres symbolisent la "fragilité de notre condition humaine", "la miséricorde" mais aussi "la tendresse divine". Le mercredi des Cendres représente un acte de pénitence, une prise du conscience du pêché et une volonté d'être pardonné.

 

Invités

  • Marie-Laure Martin Saint Léon, intervenante pour la formation en liturgie dans le diocèse de Lyon, rédactrice en chef adjointe de la revue Magnificat.

Les dernières émissions

L'émission

Le lundi à 13h30 et le mardi à 22h

"Le b.a-ba du christianisme" ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le christianisme sans jamais oser le (re)demander… Dans le souci de s’adresser au plus grand nombre et avec curiosité, Pauline de Torsiac sollicite théologiens et biblistes pour un échange enthousiaste.

Le présentateur

Pauline de Torsiac