Le tombeau vide, signe de la Résurrection

Présentée par UA-113928

S'abonner à l'émission

Halte spirituelle, l'intégrale

lundi 27 juillet à 21h00

Durée émission : 55 min

Le tombeau vide, signe de la Résurrection

© Wikimédia Commons - La découverte du tombeau vide, par Fra Angelico, fresque (1437-1446), musée national San Marco, Florence.

''On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé !" s’écrit Marie-Madeleine face au tombeau vide. C’est précisément de ce tombeau vide que surgit la foi en la Résurrection.

VIVEZ PÂQUES ET LA SEMAINE SAINTE EN DIRECT SUR RCF - Dans ce contexte de confinement lié à l’épidémie de Covid-19, toutes les équipes RCF se mobilisent pour vous faire vivre en direct la Semaine sainte et Pâques. Ainsi, nous proposons à nos auditeurs une programmation autour de trois axes : DONNER DU SENS, PRIER et ACCOMPAGNER.
> En savoir plus

 

En simplifiant un peu, on pourrait dire que la foi chrétienne repose sur... un tombeau vide. Après tout, les premiers à croire au Ressuscité, comme Marie-Madeleine et les apôtres Pierre et Jean, ne se fient qu'à une seule chose : le corps de leur maître n'est plus dans le tombeau où il avait été déposé après sa mort sur la croix. Cela peut sembler léger comme preuve : mais c'est justement là que tout bascule et que l'on entre dans le mystère de la foi. Il ne s'agit plus de s'appuyer sur des preuves mais de faire une expérience de vie. Explications du Père Pascal Genin, auteur de l'ouvrage "Le testament du tombeau vide - Disparition, enlèvement ou résurrection?" (éd. Lessius).
 

A-t-on des preuves de la résurrection ? 

Peut-on prouver la Résurrection ? "Oui et non, répond le Père Genin, je trouve qu'on na beaucoup d'indices qui nous conduissent quand même assez près d'un événement absolument singulier." Pour le prêtre, si on n'a pas de "preuves expérimentales", on a des "indices littéraires et historiques qui conduisent vers cette affirmation". Ainsi, dans les quatre Évangiles on trouve un certain nombre de points communs, qui "constituent une assise" : notamment le tombeau vide
 

Sans le tombeau vide, la foi chrétienne n'aurait pas été possible

"Notre foi n'est pas dans le tombeau vide mais bien dans la figure de Jésus ressuscité", rappelle le P. Genin. Reste que si le tombeau n'avait pas été vide, la foi chrétienne n'aurait pas été possible. "On comprend assez facilement que sans cet événement la foi en la résurrection n'aurait pas été possible." Or, on n'a pas retrouvé le corps de Jésus, cela "ne fait aucun doute pour personne, précise le Père Genin, y compris les historiens les plus en retrait sur l'affirmation de la résurrection"
 

La résurrection, point de départ de la foi chrétienne

L'affirmation de la résurrection de Jésus est "absolument centrale" dans la foi chrétienne. Ainsi, dans les Actes des apôtres, les discours missionnaires de Pierre on lit toujours le rappel de la mort et de la résurrection, les premiers Credo sont structurés autur de la mort de la réssurrection de Jésus. "Si on ne doit dire qu'une seule chose, c'est Jésus qui est mort pour nous et ressuscité, c'est vraiment le point de départ de la foi chrétienne."

 

Invités

  • Père Pascal Genin, prêtre du diocèse de Paris, curé de paroisse

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 21h

Halte Spirituelle est une émission de radio animée par Béatrice Soltner et Véronique Alzieu et diffusée quotidiennement sur RCF. Des entretiens où l'on puise dans l'expérience chrétienne pour engager une réflexion spirituelle aussi profonde qu'accessible. L'émission de référence de RCF !

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!